Page test ancrage

La Valse des surnoms

Y’a des p’tits noms qui te collent à la peau,
Qui font passer l’essentiel en deux mots,
Quand ta moitié t’appelle « mon gros poisson »,
Tu te fends d’un grand « Oui mon Bichon ? »

Refrain :

Tu entres dans la valse des surnoms, des surnoms, des surnoms, des surnoms
Un monde de guimauve et de ronrons, de ronrons, de ronrons, de ronrons,
Chacun le sien en fonction de sa tête,
Toi aussi, t’auras ton étiquette.

C’qui reste le plus, c’est les noms d’animaux,
Que ce soit terrestre ou que ça vive sous l’eau,
Ma puce, mon loup, ma biche et mon canard,
Ma loutre, mon chat, quel joyeux bazar !

Parfois, t’aimerais être un original,
Et l’appeler « mon élan », « mon orignal »
Mais quand vous vous retrouvez tous les deux,
C’est des « ma chérie » au fond des yeux !

Refrain 

Dans tout ce lot, il y’a les plus mignons,
Qui vivent dans un univers rose bonbon,
Tous sous le même blase et ça les rend barges,
Qui te balancent du « doudou » au large !

Passons brièvement sur le « mon bébé »
Même tes parents eux, n’ont pas osé !
J’tai pas appelé « mon foie » tout à l’heure,
Alors pourquoi tu m’appelles « mon cœur » ?

Refrain 

Il y’a aussi des surnoms plus bizarres
Pitchou, Mamour, c’est vrai qu’ce n’est pas rare,
Il faut avouer que, sauf dans certains cas,
Il y’a peu de chances que tu m’appelles « Papa »

Il n’y a pas de règle dans cette situation,
Celui qu’on te donne s’ra forcément le bon,
Tu en viendras sûrement à l’apprécier,
C’est beaucoup d’amour qu’on t’a donné !

Refrain

Le Fil d’Ariane

Tu étais perdu, dans le noir,
Moi, aveuglée, par la lumière,
Aucun de nous deux ne pouvait croire,
Qu’il poserait, un genou à terre.
Lorsque je tentais d’avancer,
Tu ne pouvais pas me rejoindre,
Un seul pas pouvait te figer,
Le plus important n’est pas le moindre

Refrain :

Dans ce grand labyrinthe, méandre de vie,
Je voudrais m’envoler, loin de tous ces profanes,
Qu’il vienne le Minotaure, je n’attends que lui,
Je serais pour toi, mon Thésée, ta douce Ariane.

Je sais que la vie s’est acharnée,
A te faire virevolter dans le vent,
Laisse-moi à mon tour te montrer,
Qu’ensemble nous n’en serons que plus grands.
Tu es décideur et non victime,
Ce grand dédale n’est pas ton tombeau
Même si tes peurs sont bien légitimes,
Sors, avec moi , l’épée du fourreau.

Pont musical

Je bâtirais, de mes mains, un ailleurs,
Un havre où tu pourras respirer.
Eloigner de toi, toute cette noirceur,
Ou, tout du moins, savoir la dompter.
Je te protégerais contre les loups,
Quitte à entrer dans la cavalcade
Dans mes yeux, tu ne verras que nous,
Prêts à faire face à ces embuscades.

Refrain

Ouvre les yeux, pour la première fois,
Tel un enfant regardant le monde.
Même si tu ne sais pas bien où tu vas,
Rejoins moi, et entrons dans la ronde.
Main dans la main et cœur contre cœur,
Tu verras qu’il n’y a plus aucune loi,
Combattons ces monstres avec ardeur,
Car la vie n’est qu’une question de choix.

Refrain

JDM

Quand t’as le moral au plus bas,
Que rien ne va comme tu le souhaites,
Quand ça te coûte à chaque pas,
Que tu fais hors de ta couette,
Si toi aussi, parfois, tu te demandes,
A quoi bon te lever le matin,
Voir sur ton pare-brise une amende,
Parce que tu n’voulais pas payer pour rien.

Refrain :

Chante à tue-tête, Et prend ta gratte, Fais la fête,
Et sors en boîte, Claque une cymbale,
Joue du piano, Et quand ça fait mal, Recommence à nouveau

Quand t’as faim, qu’tu t’fais trop de pâtes,
Quand un coin d’meuble agresse ton doigt de pied
Que tu t’fais chopper quand tu mattes,
Ou que tu te vautres dans les escaliers
Si, à tes blagues, t’es le seul qui rit
Si ton voisin se met au saxo
Au lieu de râler contre lui,
Tu devrais le rejoindre plutôt

Refrain

Quand le dentifrice tombe de ta brosse,
Quand tu marches dans de l’eau en chaussettes,
Quand tu te fais harceler par ton boss
Quand t’as plus de batterie dans ta manette,
Si ça te soule d’attendre toute la journée,
Pour un colis qui ne viendra jamais,
Te lever aux aurores, prendre ton café
Et n’avoir qu’un avis d’passage pour pleurer…

Refrain

Quand c’est toujours toi qui dois organiser,
Quand lors d’une soirée avec ta femme
Elle s’enfile direct trois cuba libre
Tu sais pertinemment qu’ce sera toi le Sam
Si toi aussi t’es de la team carreaux
Si quoiqu’tu fasses, elles sont toujours dégueu’
Balance ton sac en l’air bien haut
Et chante ce refrain comme tu le peux.

Refrain

Quoiqu’il se passe

C’était un beau matin de juillet,
La lumière me faisait de l’œil
Le Soleil de mille feux irradiait,
Sous la brise, voltigeait les feuilles.
Un joli balai de tant de couleurs,
Devant mes yeux tournoyait,
Je n’savais pas que l’avenir, pile à l’heure,
Allait me faire te rencontrer…

Refrain :

Quoiqu’il se passe, quoiqu’il advienne,
Mon cœur suivra tes traces.
Quoiqu’il se passe quoiqu’il advienne,
Mon âme sera tienne

Le destin est parfois bien joueur,
Il s’amuse souvent à taquiner,
Mais, lorsqu’un rêve doucement se meurt,
C’est toujours qu’un bel espoir renaît.
Le chemin semble tout tracé,
Mais la vie ne suit aucune loi,
Au bout du fil, je n’aurais jamais pensé,
Que je pouvais t’y trouver…Toi

Refrain

Comme quoi, des plus tristes ruines,
Naissent les plus grands Amours,
Des déserts arides et des peurs malignes,
Fleurissent toujours de plus beaux jours.
Quand chacun court contre la montre,
Et cherche le Paradis où il le peut,
Le mien est venu à ta rencontre,
Se lover tendrement dans tes yeux

Refrain

Si la route était longue et abrupte,
Elle m’a mené tout droit dans tes bras,
Qu’importe ces épreuves et ces luttes,
Je les surmonterais mille ans pour être là.
Et quand tu partiras pour la paix éternelle,
Que tu voleras parmi les anges,
Résonneront à jamais à tire d’aile,
Les chants infinis de tes louanges.

Quoiqu’il se passe, quoiqu’il survienne, mon âme à la dérive,
Quoiqu’il se passe, quoiqu’il survienne, retrouvera la tienne.

Jeu de vie…

Choisis ton chemin, Ce que tu vas devenir
Essaie de voir toujours plus loin, Il n’y a pas qu’un avenir.
Aujourd’hui comme hier, la vie n’est qu’une question de choix,
Tu peux marquer cette Terre, même quand tu n’seras plus là…

Refrain :

Si, pour toi, cette vie n’est qu’un jeu,
Amuse toi chaque jour,
Que tes choix soient les plus judicieux,
Qu’il éclairent ton parcours (bis)

Tu n’peux aimer tout le monde, mais ne reste pas de glace,
Si l’Amour un jour t’inonde, ton cœur lui fera sa place.
Etre bon et important, ça ne veut pas dire célèbre,
Quelqu’un te rendra plus grand, d’un « je t’aime » du bout des lèvres…

Refrain

Il ne faut pas hésiter, profite tant que tu le peux,
Comme si c’était le dernier, des moments les plus heureux.
Aide aussi ton prochain, renforce tes amitiés,
Ces gens-là sont ton destin, deviens un de leurs piliers…

Refrain

Bref, tu l’as compris, il n’y a pas de recette miracle,
Toi seul sait, ce que tu suis, n’écoute aucun autre oracle.
Fais surtout comme tu peux, et toujours ne lâche rien.
Et si la vie n’est qu’un jeu, sois heureux, c’est déjà bien…

Mais…

Refrain

Les commentaires sont fermés pour cet article.