Curiosité

Nihilisme Optimiste – YouTube (Kurzgesagt – In a Nutshell)

 

Une vidéo d’une chaîne que j’adore, c’est facile à comprendre et l’animation est bien faite. J’avais zappé cet épisode, on me l’a fait découvrir cette semaine.

Bel oxymore soit dit en passant.

Pourquoi les Sciences devraient obligatoirement être déprimantes ? La science est neutre, objective, dénuée de toute substance d’opinion et de sentiment. Elle présente les faits tels qu’ils sont. Elle met en évidence des phénomènes qui existent depuis toujours dans la Nature mais permet aussi, dans certains cas, de créer de nouvelles choses qui n’existent pas. Ce ne sont que des données, des connaissances, des faits. Tout cela nous sert plus ou moins directement dans tout un tas d’applications dans notre vie, que ce soit pour l’électricité, la médecine, l’hygiène, le transport, la communication, etc.

Ce n’est pas parce que les Sciences sont dépourvues d’humanisme et qu’elles montrent que la vie n’est que passagère qu’on ne peut pas profiter pleinement de ce qui nous entoure. Cette vidéo fait un peu écho à une autre de DirtyBiology que j’avais repris il y a quelques temps : https://lokoyote.eu/la-beaute-cachee-de-la-science-dby-31-youtube/

Mois de février : mois sans alcool !

J’ai appris ça il y a peu, le mois de février est un mois de challenge proposé par la Fondation Jean Lapointe (lutte contre la toxicomanie) et se veut être un mois sans alcool.

Pour info, la définition Larousse de « Toxicomanie » est : « Habitude de consommer de façon régulière et importante des substances susceptibles d’engendrer un état de dépendance psychique et/ou physique. »

Le nom du challenge : défi 28 jours. (http://www.defi28jours.com/notre-cause/)

Je suis moi-même acteur dans l’industrie de l’alcool et je trouve cette initiative vraiment excellente et je la soutiens !

Paradoxal ? Ben non. Ce n’est pas parce qu’on fabrique de l’alcool qu’on souhaite que tous les consommateurs deviennent des alcooliques et se rendent malades. On est conscient des risques de la consommation. On fait ces alcools parce que c’est bon et que c’est un bon vecteur social. C’est un produit de plaisir, pas de besoin.

Franchement, on voit dans notre boulot que l’alcool est quelque chose d’un peu taboo. Tout le monde picole mais en parler c’est délicat. Mais c’est pas parce que vous buvez de l’alcool que vous êtes forcément alcooliques. Il faut savoir se limiter pour éviter les accidents et être responsables.

Certains alcools sont vraiment des produits qu’on apprend à apprécier en en goûtant et en dégustant (vin, bière, whiskey, gin, etc.) mais d’autres sont clairement des « alcools de soif » que certains (notamment les jeunes) s’enfilent à grande gorgée…

Bref, du coup ce mois permet de tester d’autres boissons sans alcools bien sympa ! Et je vous encourage à le faire.

Quelques nouveautés en « computation biologique » | InternetActu.net

Source : Quelques nouveautés en « computation biologique » | InternetActu.net

 

J’ai toujours vu une partie de la biologie/biochimie comme de l’informatique pour certains points et certains chercheurs font des projets de dingue dans ce sens !

Le cacao : cet aliment fermenté ! *Wait… What ?!*

Personnellement, j’adore le chocolat ! Mais j’ai eu la bonne surprise d’apprendre il y a peu, que le cacao est issue d’une fermentation.

Moi qui pensait simplement qu’on prenait les grains, qu’on les faisait sécher et torréfier pour ensuite les broyer !

Eh bien non !

Les cabosses (le fruit du cacaoyer qui contient les graines) mûres sont coupées et évidées afin de prélever les graines (ou fèves) emmitouflées dans une substance gélatineuse (le mucilage, composé de sucre complexe).

Photo des graines de cacao

La cabosse en jaune, le mucilage en blanc et les fèves en marron

C’est à ce moment que la fermentation alcoolique intervient : le but d’une fermentation alcoolique est de transformer le sucre (du mucilage) en alcool sans air.
Cependant, la fermentation permet aussi de transformer le produit (d’autres exemples avec la bière, le vin ou le fromage) et donc d’apporter de nouveaux arômes !

Pour le cacao, cette fermentation (longue de plusieurs jours) permet de se débarrasser du mucilage (qui fait partie de la graine), de réduire l’amertume, de tuer l’embryon de la graine pour que ça ne puisse plus germer, changer la couleur et apporter des précurseurs d’arômes (qui vont donner d’autres arômes ensuite) en modifiant certaines molécules présentes dans les fèves et le mucilage, qui dépendent évidemment de la variété mais aussi de la culture. C’est un des critères qui fait que tous les cacao ne se valent pas !

Une fois la fermentation alcoolique effectuée, une fermentation acétique (qui transforme l’alcool en acide acétique [vinaigre] avec de l’air) ferme la marche. Il semblerait que l’étape clé soit l’arrêt de la fermentation au bon moment afin de ne pas produire de mauvais arômes et d’avoir un produit riche et complexe aromatiquement.

Les fèves sont ensuite séchées afin de faire évaporer l’eau produite (pour ne pas faire moisir les fèves) et l’acide acétique responsable de l’odeur du vinaigre.

Les fèves sont ensuite torréfiées, c’est-à-dire chauffer durant des cycles de temps à des températures très élevées (140°C minimum) afin de faire apparaître d’autres arômes typiques du chocolat ! (la fameuse « Réaction de Maillard » que l’on retrouve presque de partout dès l’instant où on chauffe !).

 

Les graines de café quant à elles sont différentes, les fèves se trouvent dans une baie (appelée « cerise ») et ce processus de fermentation pour se débarrasser de la pulpe et du mucilage n’est pas obligatoire (technique sèche) mais recommandée (technique humide) pour des raisons de complexités aromatiques et d’acidité recherchée.

Le fruit du café (appelé "cerise") et ses graines

Le fruit du café (appelé « cerise ») et ses 2 graines

 

Je vous rajoute 2 schémas bien instructifs.
Le premier sur la fabrication du chocolat (process général) et l’autre sur le café :

Process du chocolat

Process du chocolat

 

Process du café de manière simplifiée

Process du café de manière simplifiée

Impressionnant : Snapchat invente l’Upside Down en réalité augmentée pour Stranger Things 2 – Pop culture – Numerama

Dans la course à la réalité augmentée, Snapchat a toujours eu une longueur d’avance et le montre de nouveau aujourd’hui dans le cadre d’une opération publicitaire pour Netflix. Le réseau social dévoile un véritable monde, le fameux Upside Down de la série, en réalité augmentée, bluffant.

Source : Impressionnant : Snapchat invente l’Upside Down en réalité augmentée pour Stranger Things 2 – Pop culture – Numerama

 

J’avoue que je suis impressionné ! Un casque de réalité augmenté et c’est mieux qu’un manège (@Matronix)