Informatique

Windows et ses erreurs d’USB d’installation, encore et toujours ! Ou pas ?

J’ai été confronté récemment à un souci sur un PC avec un magnifique BSOD (écran bleu de la mort) où rien ne fonctionnait pour réparer Windows 10 (« windows\system32\boot\winload.exe » manquant, une catastrophe), pas même la réparation intégrée au démarrage de Windows.

Il a donc fallu faire un USB bootable (USB d’installation) pour réinstaller Windows.

Sauf que, créer un USB bootable c’était plus facile avant, et que sous Linux pour en créer pour Windows c’est compliqué.

J’ai donc essayé les logiciels suivants pour créer la clé :

Après avoir vérifié le hash (l’empreinte du fichier, son code unique d’intégrité) sur le site officiel, avoir désactivé le secure boot, bien vérifié que le BIOS était en legacy (ancien), bien activé l’option MBR du live-USB (MBR pour le legacy et GPT pour l’UEFI), changé le port USB pour la clé USB, avoir vérifié que ma clé USB faisait plus de 8 Go… Mais toujours un problème.

J’avais également le message d’erreur bizarre « GNU GRUB Minimal Bash-like line editing is supported » alors qu’il n’y avait pas de dual boot Linux/Windows.

J’avais aussi une boucle de la mort au message « Press any key to boot from CD/DVD/USB ». Impossible de passer à l’étape suivante sans que l’écran réapparaisse sans cesse…

Bref, c’était la merde !

Et je me suis décidé, après plusieurs heures, de tester une nouvelle clé USB.

Et là, BINGO !… On se dit qu’on est con ! \o/

La clé USB était morte, c’est tout...


Mais ça m’a permis de découvrir VENTOY, un magnifique outil de création d’USB d’installation pour Windows et de live-USB pour Linux !

Il suffit de télécharger le fichier compressé sur le site : https://www.ventoy.net/en/download.html et d’extraire l’archive.

D’insérer sa clé USB vierge, d’ouvrir « VentoyGUI.x86_64 », dans les options de choisir le type de partition MBR ou GPT, d’activer ou non le Secure Boot et de cliquer sur « Installation ».
Une fois fait, il suffit de copier-coller l’ISO sur la clé USB.

Ce qui est pratique, c’est que si jamais vous vous êtes trompés pour le secure boot ou le type de partition, pas besoin de tout recommencer, il suffit d’ouvrir VENTOY avec sa clé USB branchée, de modifier les paramètres qu’on veut et de cliquer sur « Mise à jour » pour mettre à jour le fichier de VENTOY pour adapter le démarrage.

Et voilà !

Interface graphique de VENTOY

Quelques conseils à faire et à ne pas oublier pour les prochaines fois pour éviter de perdre du temps :

  • Utiliser une clé USB NEUVE et en prendre une d’au moins 16 Go.
  • Essayer plusieurs ports USB avant de râler et de formater 40 fois la clés.
  • Vérifier l’intégrité du fichier ISO de Windows téléchargé surtout avec une connexion un peu capricieuse.
  • Se souvenir que râler ça n’aide pas forcément !
  • Créer un point de restauration dès le départ dans Windows (qui est désactivé par défaut) : https://www.proservices-informatique.fr/creer-point-de-restauration-windows-10/

[MÀJ] Android 12 et ancienne version : Régler correctement le mode « Ne pas déranger »

Parce que je ne suis pas forcément d’accord sur le fait que ce soit à la personne qui envoie les messages à se demander s’il vous dérange ou non, et que je ne suis pas tout à fait d’accord de me dire que c’est à moi de mettre le téléphone en silencieux quand je ne veux pas être dérangé.

Tout comme je n’ai pas envie que des personne viennent sonner chez moi le soir tard et que je n’ai pas envie de laisser la fenêtre ouverte quand il y a du bruit dehors.

Déjà, régler ses applications en enlevant les notifications qui ne sont pas importantes est un bon début pour une meilleure tranquillité.

Ensuite, il y a le mode « Ne pas déranger » sur Android (et sans doute sur iOS aussi) qui permet d’éviter de se faire réveiller par n’importe qui parce que vous avez oublié de mettre votre téléphone en silencieux.

Reste évidemment à bien régler ce mode qui n’est pas très intuitif.


Pour ce faire, aller dans les paramètres d’Android puis chercher « ne pas déranger ».

Suivant la version de votre Android, les paramètres ne sont pas tout à fait les mêmes, mais globalement il faut remplir comme ceci :

  • Appels : à vous de choisir, personnellement j’ai mis « Contacts favoris uniquement » pour des gens à qui je peux répondre en cas d’urgence
  • Appels fréquents / récurrents : autoriser (en cas de vrai problème)
  • Alarmes, rappels et événements : à autoriser (ce serait bête de ne pas se faire réveiller à cause de ce mode)
  • Programme / Horaires : Weeknight (cocher les jours voulus) et vérifier que le programme est bien activé
  • Heure de début : à vous de voir à partir de quelle heure vous ne voulez plus être dérangé
  • Heure de fin : idem
  • Durée par défaut / Pour combien de temps : Jusqu’à la désactivation
  • Cocher « l’alarme peut remplacer l’heure de fin » sur les anciennes versions d’Android

Pour les versions récentes d’Android (12), l’alarme est dissociée du mode « ne pas déranger » par défaut.

Attention à bien cocher « Alarmes » dans les exceptions du mode « Ne pas déranger ».

Petite subtilité, IL NE FAUT PAS activer le mode une fois règlé ! Il s’activera tout seul avec la programmation des heures qu’on vient d’inscrire. Si l’activation du mode est faite manuellement, il faudra le désactiver manuellement également par défaut…

Si votre réveil ne se déclenche pas en plein écran, aller dans :

« Paramètres > Notifications »

Si vos notifications sont sous format « Bref », cliquer sur « Applications incluses » et décocher Horloge.

Android : ouvrir une URL spécifique avec une application

Il est possible de forcer un lien internet de s’ouvrir via une application quand celle-ci ne le fait pas par défaut.

Vous choisissez, par exemple, une application tierce pour remplacer Youtube (qu’on ne peut pas désinstaller sur les smartphones Android non « root », c’est-à-dire déverrouillage total, mais il est possible de le désactiver ;) ).

Il suffit d’aller dans les paramètres Android > Applications > Cliquer sur l’application en question > Application par défaut > Cocher « Ouverture liens pris en charge »

Si l’application est bien faite, la ligne « Adresse Web prises en charge » se dégrise et il est possible de cocher les liens déjà proposé si du choix est fait en cliquant dessus, soit de ne pas les cocher mais de voir pour quels liens l’application s’ouvre.

C’est particulièrement utile par exemple quand on fait une recherche sur le web et qu’on doit ouvrir un lien en question (ici Youtube, sans devoir copier le lien et l’ouvrir dans l’application de son smartphone).

Récupérer et générer un fichier APK de son smartphone Android

Il peut arriver qu’il y ait besoin d’installer des applications sur son téléphone téléchargées ailleurs que sur le Play Store et que parfois, ces mêmes applications ne sont plus accessibles du jour au lendemain (par les ayant droits par exemple, à tout hasard).

Et c’est d’autant plus embêtant quand vous changez de téléphone et que vous avez besoin de cette application qui fonctionne encore bien sur votre ancien téléphone.

Une solution est d’utiliser l’application « Files » de Google, d’aller dans « Applications », d’aller sur l’application voulue, cliquer sur les 3 points et faire « Partager ».

Ceci extraira automatiquement le fichier APK à partir de l’application.

Reste ensuite à savoir où l’envoyer et de la récupérer sur son nouveau smartphone pour l’installer.

Facebook : se connecter à plusieurs comptes sur son application

Il peut arriver, pour diverses raisons, de vouloir ajouter plusieurs comptes sur son application pour partitionner ses besoins, comme par exemple avoir un compte perso et un autre un peu plus pro pour certains groupes et ne pas tout avoir sur un compte.

Sur beaucoup de sites, la méthode la plus couramment citée passe par l’utilisation d’une application de clonage comme « Parallel Space », ou encore d’installer « Facebook Lite » ou d’utiliser des outils de jumelage disponible installé de base (ou non) sur votre smartphone.

Le but de ces manipulations est de se connecter avec 2 comptes différents sur 2 applications différentes.

Il existe cependant une astuce sans devoir installer d’applications autre que celle de Facebook.

(Étant sous Android, je donne la méthode pour l’application Android, mais ça doit être la même chose sous iOS).

Cette technique permet d’ajouter au moins 2 comptes simplement de la manière suivante :

  1. Sur votre application, aller dans l’onglet Menu
  2. Descendez tout en bas et choisir « Déconnexion » (oui il va falloir se déconnecter dans un premier temps)
  3. Choisir ensuite « Se connecter à un autre compte »
  4. Entrer l’identifiant et le mot de passe du 2e compte auquel on veut avoir un raccourci
  5. Sur ce 2e compte, aller sur l’onglet Menu ≡
  6. Appuyer sur la miniature de votre 1er compte à droite du nom de votre 2e compte
  7. (Si rien ne s’affiche, ça peut être un bug graphique de l’application, appuyez tout de même à l’endroit indiqué sur la photo où devrait se trouver le raccourci)
  8. Connectez-vous à votre 1er compte
Raccourci entre les 2 comptes

Et voilà ! Changez de compte à tout moment par la suite avec ce raccourci !

Simple et efficace !

Ubuntu : Installation de NordVPN avec interface

Un petit article « Tuto » après avoir un peu ramé pour installer l’application pour l’ensemble du système et non simplement sur Firefox (qui n’a besoin que de ce plugin).

I – Installer le client NordVPN : https://support.nordvpn.com/fr/FAQ/Tutoriels-de-configuration/1569821472/Installation-et-utilisation-de-NordVPN-sur-Linux.htm
Voilà ! Vous pouvez dès à présent vous connecter en ligne de commande, mais bon, ce n’est pas hyper convivial…

II – Installer une application avec interface graphique (GUI) : https://github.com/GoBig87/NordVpnLinuxGUI
Plus simple pour switcher entre les serveurs et avoir un visuel sur l’état du VPN.
Télécharger le zip (Bouton « Code » > « Download ZIP »), décompresser le zip, ouvrir le fichier « installer.sh » dans un terminal (faire un clique-droit dans la fenêtre > Ouvrir dans un terminal et taper la ligne suivante pour lancer le fichier d’installation.

./installer.sh

Enfin, chercher dans votre liste d’application « NordVPN ».

Interface graphique NordVpnLinuxGUI

Il est possible qu’il faille redémarrer le PC pour que le logiciel fonctionne.

III – Installer NordIndicator : https://github.com/dvilelaf/NordIndicator
Un petit indicateur visuel pour savoir si on est connecté au VPN ou non et surtout dans quel serveur.

Interface NordIndicator

Télécharger le fichier zip de la même manière que NordVpnLinuxGUI puis lancer le fichier « NordIndicator.py » qui devrait se lancer comme un fichier exécutable.
Si ce n’est pas le cas, faire un clique-droit dans le dossier, ouvrir un terminal et taper :

python3 NordIndicator.py install

Normalement, tout devrait à présent fonctionner.

Linux : outil de compression de PDF

Découvert un peu par hasard ce magnifique outil pour compresser les PDF à la volée facilement, très utile quand vous devez envoyer des dossiers à des correspondants qui sont limités en taille de boîte mail ou qui ne peuvent pas ouvrir des fichiers hébergés !

(Coucou les banques et les services administratifs français !)

Découvert sur le site ITSFOSS.com (littéralement « C’est libre et open source », petite pépite du logiciel libre, mais pas que).

Son petit nom : PDF Compressor (pourquoi faire compliqué parfois).

Téléchargeable en format Appimage ici : https://github.com/itsfoss/compress-pdf/releases/download/0.1/compress-pdf-v0.1-x86_64.AppImage

Une fois téléchargé, il suffit de faire en sorte que le fichier soit ouvert comme un programme (clique-droit dessus > Propriétés > Permissions > cocher « Autoriser l’exécution du fichier comme un programme »).

Ou en ligne de commande avec chmod.

chmod +x nom_fichier.AppImage

Le logiciel se présente de manière simple :

Interface du logiciel

Vous sélectionnez votre PDF et choisissez le taux de compression (Faible, Moyen ou Élevé) puis cliquez sur « Compress ».
Un fichier compressé sera ensuite créé. Votre PDF original ne sera pas modifié.
Plus la compression est élevée et plus la qualité des images (qui prend le plus de place) sera dégradée pour optimiser leur taille.
À vous d’essayer et d’ouvrir ensuite le fichier généré pour voir si la compression est suffisante par rapport à la taille.

Si rien ne vous convient, essayez de diviser votre PDF en 2 et de recommencer !

Bloquer les pubs Youtube sur Samsung Internet

Youtube propose désormais différents abonnements pour supprimer la pub et les trackers (mais pas forcément ensemble), notamment par l’application Youtube sur Android qui n’est pas possible de supprimer si on a une ROM d’Android Custom (mais qu’on peut désactiver pour ne pas être redirigé dessus à chaque lien Youtube).

Cet article s’adresse donc aux personnes qui n’utilisent pas Chrome ni l’application Youtube.

Sur certains navigateur internet, il est possible de supprimer les pubs via Ublock Origin qui est assez efficace, sur Chrome notamment.

Sur « Samsung Internet » (sur Android en tous cas), les rares extensions de blocage de pubs ne sont vraiment pas efficaces… Et la seule qui fonctionnait jusqu’à il y a quelques mois était AdBlock Plus (oui, c’était efficace surtout avec l’ajout de liste de filtres supplémentaires).

La seule méthode que j’ai trouvé et qui fonctionne est de modifier les DNS sur Android ou de passer par un VPN spécial.

Personnellement j’utilise les 2 méthodes qui passent par AdGuard.

La version d’AdGuard pour Samsung Internet dans les extensions n’est pas du tout à jour, il faut donc passer par le site internet de l’application : https://adguard.com/fr/welcome.html

Télécharger, installer et laisser-vous guider.

Il suffira ensuite d’activer le blocage sur Android.

Par contre, l’application n’est pas Open Source et les données de confidentialité sont accessibles ici : https://adguard.com/fr/privacy.html?utm_source=android&utm_medium=activity_about&utm_campaign=privacy

(Je précise que ce post n’est pas affilié et que je partage uniquement ce que j’ai pu trouver d’efficace).

Une application existe également pour remplacer l’application Youtube qui s’appelle Youtube Vanced et qui n’est rien de plus qu’une application Youtube améliorée semble-t-il avec bloqueur intégré, mais je n’ai pas testé.

Android : faire un raccourci vers son QRcode pass sanitaire

Même si je ne comprends pas ce besoin d’avoir une application pour ça, il est dorénavant indispensable de présenter patte blanche avant de rentrer dans certains lieux.

Vu que l’application AntiCovid est une application absolument pas ergonomique, une petite aide pour avoir un raccourci rapide sur son écran d’accueil peut être sympa.

Dans l’application AntiCovid, allez dans « Ouvrir mon carnet » > appuyer sur le petit 🤍 en haut à droite de votre QRcode pour le mettre en favori.

Sur votre écran d’accueil Android, créez un nouvel écran (souvent en restant appuyé sur une zone vide), sur ce nouvel écran vide, ajoutez un widget et regarder à « AntiCovid ».

Plusieurs choix de widgets sont disponibles dont un avec votre QRcode favori.

Restez appuyer dessus pour le redimensionner au plus grand de votre page d’accueil.

Maintenant, il vous suffira simplement d’un petit glissé sur l’écran d’accueil pour afficher votre précieux laissez passer ;)

Android : empêcher l’activation automatique du Bluetooth

J’ai remarqué que de temps en temps le Bluetooth s’allumait sous Android sans aucune permission particulière qui me diminuait pas mal la batterie…

J’ai d’abord pensé à une application tierce mais pas moyen d’accéder à l’autorisation au Bluetooth dans les applications avant Android 12 qui est en train de sortir cette année (https://www.androidpolice.com/2021/05/19/android-12-apps-wont-ask-for-location-permissions-when-all-they-want-is-bluetooth-scanning-which-yes-was-a-thing/?amp) car l’autorisation Bluetooth est reliée à l’autorisation de la localisation…

(It’s not an immediate change, and apps will need to be updated to use the new Bluetooth Scan and Bluetooth Connect permissions.) But, it does mean fewer apps will be requesting your location access in the future when all they need is Bluetooth to work.

« Ce qui signifie que moins d’applications vous demanderont l’accès à votre localisation dans le futur quand elles auront besoin seulement du Bluetooth »

La seule possibilité pour rétablir les autorisations et checker si une application en arrière plan ne s’octroie pas le droit d’activer le Bluetooth est d’aller dans Paramètres > Applications (Applis et notifications) > Afficher les applications > Cliquer sur les 3 points > Réinitialiser les préférences.

Avec ça, toutes les applications qui seront relancées vous demanderont de nouveau les autorisations.

On peut bien évidemment affiner (sans utiliser la méthode bourrine du dessus) en passant par Paramètres > Applications > Gestionnaire d’autorisations.

La solution numéro 2 est donc liée à la localisation. Il faut donc aller dans Paramètres > Localisation > Recherche Wi-Fi et Bluetooth > Recherche Bluetooth – Désactiver

Pour information, cette autorisation permet aux applications d’utiliser la fonction de recherche du Bluetooth même si le Bluetooth est désactivé.

Bluetooth lié à la fonction Localisation d’Android