Non classé

L’ONU appelle la France à arrêter de jouer la « carte de la peur » – Politique – Numerama

Dans un rapport remis le 8 mars, le rapporteur spécial de l’ONU sur la vie privée, Joseph Cannataci, appelle la France à arrêter de jouer la « carte de la peur » avec le terrorisme. Il dénonce le vote de lois liberticides et inefficaces.

Source : L’ONU appelle la France à arrêter de jouer la « carte de la peur » – Politique – Numerama

 

Oh really ? Et évidemment ce n’est pas en période d’élection présidentielle qu’on va en entendre parler… Peut-être quand le prochain gouvernement accusera l’ancien, comme d’hab’ quoi.

Binouse un jour, bière toujours !

Cette année j’ai pu apprendre pour le moment la fabrication du vin et de la bière par l’intermédiaire de cours mais aussi de stages pratiques, me permettant de confronter la théorie et la pratique.

Me voilà en ce moment en Belgique où la bière coule à flot ! Je lis souvent que la bière est simple à produire.

En effet, la bière est un produit « simple », tout comme le vin.

La bière c’est avant tout de l’eau, du malt (le plus souvent), du houblon et de la levure.

Le vin ce n’est que du raisin et de la levure.

La différence est que le vin ne peut se faire qu’une fois l’an pendant les vendanges (sauf cas des crémants où le jus est conservé), alors que la bière peut être produite tout au long de l’année.

Comme vous voyez, très peu d’ingrédients ! Autant il est accepté dans le milieu viticole que d’une année sur l’autre le vin change (sauf exception), autant ça l’est moins d’une bière ! Cependant, il est facile de faire une bière. Mais faire une bonne bière, répétable en goût et en couleur, ça l’est beaucoup moins !

Dans les 2 cas (vin et bière), le process de fabrication influe grandement sur la qualité du produit fini et un brassage amateur n’est en rien comparable à un brassage semi-industriel et ne l’est encore moins avec un brassage industriel.

 

Aide : Recherche de brasserie

Je me permets de poster une demande d’aide :

Je cherche une brasserie Française susceptible d’accueillir un stagiaire en Master 2 pour un projet de fin d’étude d’une durée de 4 à 6 mois.

Mon critère : une brasserie de préférence moyennement artisanale ayant un bon volume de fabrication (entre 200 à 2500 hectolitres par an) et située dans l’Est de la France (entre Lyon et Nancy serait génial mais pas obligatoire).

Si vous connaissez, hésitez pas à m’envoyer un mail ou à poster un commentaire !

Merci !

De la bière en Belgique

Je donne quelques news.

Après les cours, me voici en stage d’un mois dans la brasserie folklorique d’Ath où j’apprends à brasser et à déguster !

Notre projet « scolaire » de bière s’est aussi fini, il reste plus qu’à goûter, histoire de savoir si on a fait du bon boulot !

Une stout et une IPA :)

Une stout et une IPA :)

La semaine de carnaval (Binche et Bazeque) et le crossage donnent vraiment attrait à la boisson. Vraiment très sympa !