C’est quoi ce gros bouton ? | CommitStrip

Source : C’est quoi ce gros bouton ? | CommitStrip

 

Haha j’adore !

J’ai découvert Black Mirror cette semaine et j’avoue que c’est vraiment pas mal ! C’est bien réfléchi et assez d’actualité

Mois de février : mois sans alcool !

J’ai appris ça il y a peu, le mois de février est un mois de challenge proposé par la Fondation Jean Lapointe (lutte contre la toxicomanie) et se veut être un mois sans alcool.

Pour info, la définition Larousse de « Toxicomanie » est : « Habitude de consommer de façon régulière et importante des substances susceptibles d’engendrer un état de dépendance psychique et/ou physique. »

Le nom du challenge : défi 28 jours. (http://www.defi28jours.com/notre-cause/)

Je suis moi-même acteur dans l’industrie de l’alcool et je trouve cette initiative vraiment excellente et je la soutiens !

Paradoxal ? Ben non. Ce n’est pas parce qu’on fabrique de l’alcool qu’on souhaite que tous les consommateurs deviennent des alcooliques et se rendent malades. On est conscient des risques de la consommation. On fait ces alcools parce que c’est bon et que c’est un bon vecteur social. C’est un produit de plaisir, pas de besoin.

Franchement, on voit dans notre boulot que l’alcool est quelque chose d’un peu taboo. Tout le monde picole mais en parler c’est délicat. Mais c’est pas parce que vous buvez de l’alcool que vous êtes forcément alcooliques. Il faut savoir se limiter pour éviter les accidents et être responsables.

Certains alcools sont vraiment des produits qu’on apprend à apprécier en en goûtant et en  (vin, bière, whiskey, gin, etc.) mais d’autres sont clairement des « alcools de soif » que certains (notamment les jeunes) s’enfilent à grande gorgée…

Bref, du coup ce mois permet de tester d’autres boissons sans alcools bien sympa ! Et je vous encourage à le faire.

Tony Fadell met en garde contre l’addiction aux smartphones | iGeneration

« Bien sur! Bravo France! Total ban on mobile phones in schools. » La réaction de Tony Fadell à l’annonce en décembre de l’interdiction des téléphones dans les écoles à la rentrée prochaine n’est pas ironique. Le père de l’iPod et cofondateur de Nest a un nouveau cheval de bataille depuis quelque temps : les dangers de l’addiction au smartphone.

Source : Tony Fadell met en garde contre l’addiction aux smartphones | iGeneration

 

Au départ j’ai cru que sa réaction était ironique… Mais il a raison et je pense sincèrement que le fait d’interdire le smartphone en classe soit une très bonne chose.

Quand on voit les lacunes que de nombreuses personnes ont concernant les bases scolaires, on peut reprocher à l’Éducation National ses multiples réformes du système scolaire et de ses méthodes, des mauvais profs qui font ça par défaut sans avoir de pédagogie, mais le décrochage par manque de concentration causé par ces joujoux technologiques n’y est pas non plus négligeable.

Les applications (réseaux sociaux essentiellement) font que le smartphone est un objet qui capte notre attention au quotidien, surtout quand on met des notifications et des sons d’alertes et qu’on le garde sur son bureau. La phobie de ne pas être bien vu, que personne ne remarque nos photos, ne « like » pas notre petite blague, crée un stress (enfin, il paraît).

On n’hésite pas à qualifier le smartphone de « doudou 2.0 » et c’est vrai.
Enlever le doudou à un enfant et regardez comment il se comporte. Enlever le smartphone à un jeune adulte/adulte et regardez comment il se comporte…

Certains perdent tous leur moyens quand ils remarquent qu’ils n’ont pas de connexion internet.

Le modèle design des applications est fait en sorte que vous passiez du temps sur ces applications. Plus vous passez de temps et plus vous devez en passer. Et plus ça rapporte à l’entreprise qui est derrière, logique.

Quand je vois certains de mes potes manger avec un smartphone, couper au milieu d’une phrase pour répondre à un message ou regarder une notification et ne plus savoir de quoi ils étaient en train de parler, ou voir les parents donner un smartphone à leur gamin de 2ans pour qu’il leur foute la paix, franchement, je me dis « mais c’est quoi ce bordel ?! ».

 

Le fait que le smartphone soit interdit en classe c’est bien, mais il faut réussir à le faire comprendre. Comme toujours le mot d’ordre est la PÉDAGOGIE. Il y aura toujours des « petits malins » pour le garder sur eux, mais montrer qu’en gardant l’attention en classe correctement et non sur son smartphone ça aide vraiment à mémoriser, c’est mieux.

Essayer de faire décrocher un peu les jeunes de leurs écrans en leur donnant de bonnes habitudes c’est encore mieux.

Je n’ai personnellement pas grandi avec un smartphone, je n’ai jamais accroché aux réseaux sociaux justement à cause de leur format bordélique et chronophage, je ne ressens pas le besoin de toujours regarder mon smartphone car je me suis toujours dit que si c’est important la personne appelle et laisse un message. Si c’est un SMS ou un message écrit c’est que ce n’est pas important et que ça peut attendre pour une réponse.

Le format même du smartphone fait qu’on y porte une attention très particulière. Son prix élevé, sa relative fragilité, le fait d’avoir tous ses souvenirs ancrés dans une bulle virtuel, d’avoir toute sa vie privée sur un appareil qu’on a à portée de main n’aide pas non plus à s’en détacher.

On est physiquement et mentalement captivé par notre smartphones.

Certains l’utilisent même la nuit pour répondre… WTF ?!

Je connais des jeunes qui ont des tendinites aux pouces à force d’utiliser trop souvent leur smartphone.

Les jeunes n’ayant pas assez de recul vis-à-vis de cet objet avec lequel ils sont nés avec ne se rendent pas compte des effets néfastes que peut engendrer une trop grande utilisation des smartphones, il est important de les limiter car, vous l’avez vous même remarqué vous-même comment il est facile de perdre plusieurs heures sur son smartphone pour rien !

Autant certains outils dans le smartphone sont orientés pro et utiles je veux bien croire (moi-même je m’en sers principalement pour ça) autant pour des jeunes et la majorité de la population, à part être un facteur social je ne comprends pas l’emploi qu’on peu en faire, surtout en primaire ou au collège voire lycée.

Finalement, avoir un smartphone avec data limité, un appareil photo pas terrible et le minimum de fonction n’est pas un mal si c’est pour éviter d’y passer du temps inutile, surtout pour les jeunes qui doivent apprendre les bases essentielles de notre société tant d’un point de vu des connaissances que du savoir-être au quotidien en fonction du milieu et les aide à se responsabiliser.

 

Je vous invite aussi à lire cet article que j’avais trouvé très intéressant à l’époque déjà : http://www.madmoizelle.com/comment-decrocher-de-son-smartphone-648743

 

Un sujet très intéressant pour lequel il est important de commencer à avoir du recul et remettre en question l’importance de ces objets dans notre quotidien ainsi que de comprendre son impact psychologique et sociologique. (Vous avez 4h)

Quelques nouveautés en « computation biologique » | InternetActu.net

Source : Quelques nouveautés en « computation biologique » | InternetActu.net

 

J’ai toujours vu une partie de la biologie/biochimie comme de l’informatique pour certains points et certains chercheurs font des projets de dingue dans ce sens !

Apple visé par une enquête pour obsolescence programmée en France | Usinenouvelle

Le parquet de Paris a ouvert une enquête contre Apple pour « tromperie et obsolescence programmée » après que le groupe californien a reconnu avoir volontairement ralenti le fonctionnement d’anciens modèles de son produit vedette iPhone

Source : Apple visé par une enquête pour obsolescence programmée en France

 

Pour celles et ceux n’ayant pas suivi, je vous invite à lire ces articles :

 

Bref ! En gros vous pouvez vous faire remplacer votre batterie pour 29€ en Apple Store pour redonner une seconde vie à votre smartphone plutôt que d’aller en racheter un nouveau s’il rame trop.