Linux : outil de compression de PDF

Découvert un peu par hasard ce magnifique outil pour compresser les PDF à la volée facilement, très utile quand vous devez envoyer des dossiers à des correspondants qui sont limités en taille de boîte mail ou qui ne peuvent pas ouvrir des fichiers hébergés !

(Coucou les banques et les services administratifs français !)

Découvert sur le site ITSFOSS (littéralement « C’est libre et open source », petite pépite du logiciel libre, mais pas que).

Son petit nom : PDF Compressor (pourquoi faire compliqué parfois).

Téléchargeable en format Appimage ici : https://github.com/itsfoss/compress-pdf/releases/download/0.1/compress-pdf-v0.1-x86_64.AppImage

Une fois téléchargé, il suffit de faire en sorte que le fichier soit ouvert comme un programme (clique-droit dessus > Propriétés > Permissions > cocher « Autoriser l’exécution du fichier comme un programme »).

Ou en ligne de commande avec chmod.

chmod +x nom_fichier.AppImage

Le logiciel se présente de manière simple :

Interface du logiciel

Vous sélectionnez votre PDF et choisissez le taux de compression (Faible, Moyen ou Élevé) puis cliquez sur « Compress ».
Un fichier compressé sera ensuite créé. Votre PDF original ne sera pas modifié.
Plus la compression est élevée et plus la qualité des images (qui prend le plus de place) sera dégradée pour optimiser leur taille.
À vous d’essayer et d’ouvrir ensuite le fichier généré pour voir si la compression est suffisante par rapport à la taille.

Si rien ne vous convient, essayez de diviser votre PDF en 2 et de recommencer !

Faux pass sanitaire et 3e dose, une aubaine ?

Les faux pass sanitaires ne sont malheureusement pas imaginaires et sont facilement trouvables moyennant finance sur les réseaux.

Je connais quelques personnes qui, comme «  » »bons antivax » » » (notez bien le nombre de guillemets) ont préféré payer pour pouvoir profiter de loisirs et contaminer le plus de monde possible et participer aux réductions des retraites.

Là où l’ironie les rattrape, c’est que ces personnes ont vu leur faux pass sanitaire devenir inactif suite à l’ouverture de la dose de rappel au public depuis fin novembre.

De plus avec le nouveau variant OMICRON, certains ont déjà été atteints.

Le souci de ce pass c’est qu’il n’est pas vérifié par rapport à votre identité.

Les personnes chargées de vous contrôler n’ont pas le droit (pour le moment ?) de vérifier votre carte d’identité. De ce fait, n’importe qui voulant prendre le pass de quelqu’un d’autre pour profiter reste toujours possible.

Loin de moi de vouloir aller sur le terrain des effets à long termes inconnus ou de l’obligation du vaccin mais il faut tout de même avoir en tête que de nombreuses maladies qu’on pensait disparu réapparaissent et qu’on risque de ne plus pouvoir s’en débarrasser facilement à cause de l’immunité de groupe qui ne peut pas fonctionner et qui favorise les mutations de ces virus en restant suffisamment longtemps dans une niche écologique pour s’adapter.

Et il n’y a pas que la France, si les autres pays ne peuvent pas se faire vacciner, enchaîner les vaccins par peur ne servira à rien non plus.

On n’est pas encore débarrassé malgré les moyens actuels…

Marrons ou châtaignes ?

Une question qui revient toutes les années pendant les fêtes, que ce soit avec les fameux « marrons glacés », les « marrons chauds » des marchés de Noël, la « dinde aux marrons » ou encore la délicieuse « crème de marron » !

Pour faire simple, les « marrons » que l’on mange ne sont rien d’autres que des châtaignes !

Les châtaignes sont généralement des fruits dans des bogues, cloisonnés, par 2 ou 3, issus de l’arbre « châtaignier ». Plus il y a de fruits dans la bogue et plus les châtaignes sont petites.

Il existe quelques variétés de châtaignes où la bogue ne contient qu’une seule et unique grosse châtaigne, ce qui est idéal pour faire des marrons glacés bien dodus. On appelle ces châtaignes spéciales des marrons.

Maintenant, il existe également un autre arbre appelé marronnier, qui lui, produit des fruits toxiques appelés marrons, mais eux, à la différence des châtaignes, sont toujours uniques dans leur bogue.

Bien que les marrons du marronnier sont aussi dans des bogues, il y a de nombreuses différences entre la bogue du châtaignier et celle du marronnier, les fruits sont aussi très différents :

https://www.dhnet.be/lifestyle/food/chataignes-et-marrons-quelles-differences-5d9c62edd8ad5841fc5bf670
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2566206-marron-chataigne-difference-comestible-couleur-se-mange-toxique-danger-reconnaitre-1634050821.amphtml/

Pour reconnaître la différence, on peut aussi s’aider des différences entre les arbres, notamment leur feuilles et leur fleurs.

L’histoire derrière ces arbres est également intéressante et explique pourquoi le nom des « châtaignes » s’est changé en « marrons » par rapport à leur utilisation : https://espritdepays.com/gastronomie-terroirs-viticulture/produits-terroirs-perigord/la-chataigne-du-perigord/botanique-de-la-chataigne

Le blog a-t-il encore de beaux jours devant lui ?

Malgré l’avènement des réseaux sociaux et des vidéos en ligne, les sites, forums et autres blogs ont encore de beaux jours pour la simple et bonne raison que toutes les recherches effectuées sur le net se font (pour le moment) quasi exclusivement par le texte.

Les vidéos référencées dans les recherches sont présentées par rapport au descriptif mais surtout au titre.

Les réseaux sociaux étant fermés dans leur bulle, le référencement sur le net n’est pas très permissif et il est donc difficile de trouver une information sur ces plateformes si elles n’ont pas été rediffusées à l’extérieur. Ce qui est dommage car certains groupes de discussion sont de très bonnes pépites d’informations un peu spécialisées…

SAUF QUE…

Youtube est désormais capable de générer quelques sous-titres de manière automatique par reconnaissance sur des vidéos et il est donc potentiellement possible de rechercher des passages dans des vidéos qui répondent à notre requête Google.

Cela m’est déjà arrivé pour quelques recherches en Anglais essentiellement mais je pense que si la personne articule bien, en Français ça doit également se faire.

Par contre, c’est aussi très intéressant pour accéder à une partie d’une vidéo qui nous intéresse sans devoir se taper toute une vidéo de 15min pour un tuto qui peut se faire en 3 ligne d’écriture…

Pour rechercher dans les sous-titres générés, aller dans les « … » sous la vidéo à côté de « Enregistrer » puis sur « Ouvrir l’onglet « Transcription » » et de faire une simple recherche sur la page avec les mots clés voulus.

Il serait donc très intéressant je trouve de pouvoir le faire de manière automatique pour trouver des données de manière précise et surtout rapidement à l’heure où la monétisation prime sur la diffusion et le partage.

On sait que c’est fake. On s’en balek. – YouTube DEFEKATOR

https://www.youtube.com/watch?v=W18vrY0SaT8

Si vous ne connaissez pas encore, je vous invite très sincèrement à vous pencher un peu sur le bonhomme, qui, malgré son costume et son pseudo, ne fait pas du tout dans le superficiel ou la connerie.

Ce n’est pas parce que pour vous les fake lues sur le net semblent grossiers et sans intérêt qu’il faut les laisser, pour d’autres qui n’auraient pas les mêmes connaissances et les mêmes garde-fou pour les voir, ils seraient tentés de prendre l’infox comme une vraie info.

Un de mes Youtubeur préféré concernant l’hygiène mentale et l’esprit critique.