Curiosité

Détruire le mythe de la batterie qui se charge en 3 secondes – Le Hollandais Volant

De 5 W, on passera à 13 500 W. […].

C’est une puissance considérable : la plupart des maisons sont équipées pour 6 000 W ou 9 000 W […]. Recharger un téléphone, même pendant seulement 3 secondes fera sauter les plombs chez vous, vous évitant de brûler votre maison avec une puissance trop important traversant votre installation électrique.

Et ça, c’est simplement pour recharger un téléphone de 150 grammes.
Pour une voiture électrique contenant environ 900 kilos de batteries, la puissance requise pour la recharger en 3 secondes serait celle d’une ville de 30 000 habitants.

Source : Détruire la mythe de la batterie qui se charge en 3 secondes – Le Hollandais Volant

 

À lire, et éviter de tomber dans les pièges sensationnalistes qui ne prennent pas en compte les problèmes techniques.

 

Par contre, je me pose une question : Cette énergie est celle pour forcer la réaction chimique de la batterie sur un type Li-Ion, mais qu’en sera-t-il si on développe d’autres matériaux ou d’autres batteries en changeant les électrolytes pour des réactions chimiques moins énergivores ?

Pourquoi le Verre est-il Transparent ? – #01 Science – J’m’énerve pas, j’explique

Une chaîne très sympa découverte complètement par hasard, j’aime bien sa manière d’aborder les sujets.

Ça reste de la vulgarisation mais il n’y a pas qu’une forme de vulgarisation et si celle-ci vous aura aidé à voir un peu plus clair alors tant mieux !

Alimentation info intox – Face au marketing de la peur, les faits sur votre alimentation

Face au marketing de la peur, les faits sur votre alimentation

L’alimentation n’a jamais été aussi attaquée qu’aujourd’hui. Les informations erronées ou mensongères se propagent dans les médias et sur les réseaux sociaux de façon massive et incontrôlée. Les spécialistes autoproclamés font et défont les recommandations alimentaires, et les injonctions contradictoires deviennent la règle.

Dans cette cacophonie ambiante, les Français sont de plus en plus méfiants vis à vis de leur alimentation, alors que celle-ci n’a jamais été aussi sûre et saine ! Parce qu’il est urgent de rétablir des faits vérifiés sur l’alimentation, l’ANIA a créé alimentation-info-intox.fr, un site internet simple et réactif permettant de répondre de façon claire aux fausses informations sur notre alimentation. Le site sera alimenté au fur et à mesure, le choix des sujets se fera en fonction de l’actualité et des attaques relevées. Les internautes auront la possibilité de proposer des sujets qu’ils souhaitent voir aborder…..

Source : Alimentation info intox – Face au marketing de la peur, les faits sur votre alimentation

 

Intéressant, à lire donc, j’ai pour le moment simplement parcouru mais ça me semble bien pertinent.

J’ai 2-3 articles sur des sujets en nutrition qui vont sortir, je pourrai essayer de leur soumettre…

Hobo nickels, des pièces de monnaie incroyablement regravées – Laboiteverte

Roman Booteen est un artiste russe dont la spécialité est de graver des pièces de monnaie plus ou moins anciennes pour leur offrir une toute nouvelle apparence. Les oeuvres issues de cet art s’appellent des Hobo Nickels, des pièces gitanes, et Roman Booteen est un des maîtres de cette technique qu’il a vraiment poussée dans ses moindres détails.

Il profite des différentes couches de couleur à l’intérieur des pièces pour créer des éléments bicolores ou faire ressortir ses sujets, qui ont trait à la pop culture, à la mythologie, aux symboliques classiques entre autres.

Source : Hobo nickels, des pièces de monnaie incroyablement regravées

Ce mec gère grave, je suis resté bouche bée ! Il a des vidéos sur son compte, il fait vraiment plus que de simples objets statiques !

La mafia scientifique dont vous n’avez jamais entendu parler – DBY #53 – YouTube

Un sujet dont je voulais parler depuis un moment, mais la vidéo est bien plus claire pour ça et elle est bien faite en plus :)

Je mets quelques liens en plus de ceux de DBY :

Outre les problèmes cités dans la vidéo, il y a aussi, en vrac, le fait que les chercheurs doivent trouver des subventions pour effectuer leur recherches, que les « échecs » expérimentaux ne sont quasiment jamais mis en ligne (donc on refait tous les mêmes erreurs…) et donc que ce qui ne marche pas n’est pas diffusé, que les articles scientifiques sont assez lourds à lire et ne peuvent être lus que par des gens ayant une très bonne base de connaissance pour être critique vis-à-vis des résultats (merci la zététique de nous donner les outils pour !) et qu’on ne lit pas un article scientifique comme un article de blog.