Informatique

Problème d’envoi de mail avec Thunderbird sous Hotmail/Live/Outlook (SMTP)

Depuis quelques temps j’avais un problème sous Thunderbird pour envoyer des mails avec un compte Live (Microsoft).

Si vous avez ce souci, la solution qui a fonctionné pour moi est de remplacer le serveur SMTP (smtp-mail.outlook.com ou smtp.live.com) par smtp.office365.com

Édition > Paramètres des comptes > Serveur sortant (SMTP) et de mettre comme suit :

 

Nom du serveur : smtp-mail.outlook.com

Port : 587

Sécurité : STARTTLS

Méthode d’authentification : Mot de passe normal

Nom utilisateur : votre mail complet

 

Solution trouvée ici : https://support.mozilla.org/fr/questions/1180462#answer-1018803

Nouveaux réglages SMTP en remplaçant « monmail@live.fr » (capture d’écran) par votre mail évidemment ;)

Edito du 17/12/18

Mise à jour de la doc officielle de Microsoft :

https://support.office.com/fr-fr/article/param%C3%A8tres-pop-imap-et-smtp-pour-outlook-com-d088b986-291d-42b8-9564-9c414e2aa040

Les 25 pires mots de passe de 2018 montrent que les mauvaises habitudes ne changent pas – Tech – Numerama

C’est triste, mais les pires mots de passe de l’année ne changent que peu de 2017 à 2018. La firme SplashData, qui fait tout les ans un classement à partir des données retrouvées dans les différents leaks de mots de passe, a sorti son millésime 2018 ce vendredi 14 décembre 2018. Les indéboulonnables 123456 et password restent tout en haut de la liste. Ce sont les pires mots de passe auxquels ont peut penser, mais ils sont toujours autant appréciés des gens.

Source : Les 25 pires mots de passe de 2018 montrent que les mauvaises habitudes ne changent pas – Tech – Numerama


Outre cet article qui ressemble à ceux de toutes les autres années, ce qui a retenu mon attention c’est le commentaire sur le site :

Toujours les mêmes articles.
On nous demande de créer des comptes sans intérêt partout. Lorsque je crée un compte dont je ne me resservirai jamais, ce qui m’arrive beaucoup plus souvent que créer un compte que je compte réutiliser, je mets des MP à la con (et d’ailleurs, mon utilisateur est aussi débile tout comme l’adresse mail arrive sur un truc jetable), donc ce genre de liste n’est ni triste ni inquiétante en soi. Ce qu’il faudrait savoir, c’est où ce genre de mot de passe est utilisé.
Je m’en fous pas mal de me faire pirater mon compte sur un forum où je n’ai pas mis une info vraie.

(source : https://www.numerama.com/discussions/t/commentaires-les-25-pires-mots-de-passe-de-2018-montrent-que-les-mauvaises-habitudes-ne-changent-pas/65353/2)

En effet, pour beaucoup de sites on nous demande de créer un compte pour simplement commenter. C’est une des raisons qui m’a poussé à créer ce blog, où je suis libre de m’exprimer et où chacun (dans une moindre mesure) l’est également.

Le nombre de fois où j’ai voulu mettre un commentaire sur un site et où l’obligation de m’inscrire m’a rebuté… Pas envie de passer 5 min à m’inscrire pour un commentaire de 20sec.

Par contre, ce qui est souligné par la personne, n’est pas idiot.

Pourquoi s’embêter à créer un compte de malade quand on n’a pas vraiment d’identité numérique où qu’on ne souhaite pas plus participer que cela sur ledit site ?

Par contre, contrairement à cette personne qui utilise des emails jetables, beaucoup de personnes « lambda » ne le font pas.

Le risque ? De se faire pirater son compte sur ce site, d’avoir accès au mail et potentiellement au compte email en lui-même si le mot de passe est relativement simple. Si le mail en question est un mail personnel unique (comme de nombreuses personnes ont), l’accès à des données confidentielles voire à d’autres comptes est relativement facile d’accès. Qui supprime tous ses mails une fois lu, voire les supprime tout court ?

[MÀJ] ATTENTION : ne pas installer la dernière version actuelle de Unite

MÀJ : La version ZIP est corrigée et il est possible de l’installer manuellement

Pour cela, télécharger le ZIP sur la page Github du projet :
https://github.com/hardpixel/unite-shell

Extraire le dossier « unite@hardpixel.eu » et le coller dans « ~/.local/share/gnome-shell/extensions »

Redémarrer Gnome Shell avec Alt+F2 pour ouvrir un terminal et taper « r » (sans les guillemets) puis Entrée

Ouvrir « Tweak » dans vos logiciels > Extensions > et régler Unite


Sous Ubuntu il est actuellement déconseillé de mettre à jour l’extension Unite pour Gnome Shell sous peine de ne plus pouvoir accéder à sa session.

L’erreur a été reportée, un correctif est en cours de publication…

https://extensions.gnome.org/extension/1287/unite

Il est cependant possible de supprimer Unite en mode commande si jamais vous ne pouvez pas vous connecter à votre session :

Sur l’écran d’accueil faire :

Ctrl+Alt+F1

Entrer votre login et votre mot de passe puis taper :

sudo rm -r ~/.local/share/gnome-shell/extensions/unite@hardpixel.eu

Ctrl+Alt+F7

Et reconnectez-vous normalement.

Problème compatibilité Tablette Wacom One – Ubuntu 18.04

On m’a récemment offert une tablette graphique Wacom, la « One » (https://www.wacom.com/fr-fr/getting-started/one-by-wacom).

Normalement, sous Ubuntu, les tablettes Wacom sont reconnues nativement sous Paramètres > Périphériques > Tablette Wacom.

Évidemment, ça n’a pas été mon cas…

Vérifier que la tablette est bien reconnue…

a) Vérifier que la tablette s’allume…
b) Vérifier avec la commande suivante la bonne reconnaissance par le PC
lsusb | grep Wacom
c) Vérifier le résultat de la commande « lsmod » histoire de savoir si les modules sont chargés…
lsmod | grep wacom
d) Vérifier les résultats de la commande « xinput list » si les commandes sont bien prises en compte
xinput list(pour ma part cette ligne n’indiquait rien)

d) Enfin, voir si les pilotes de wacom sont bien installés :
xsetwacom --list devices

J’ai pu résoudre le problème simplement en mettant à jour le noyau (kernel) via Ukuu en passant de la version 4.15 à 4.19.6.

Après un redémarrage, la tablette a été reconnue. Le stylet quant à lui n’est pas indiqué comme reconnu mais fonctionne pleinement.

J’ajoute cependant une vidéo sur laquelle je suis tombé après coup et qui reprend certaines étapes que j’ai essayé sans succès pour ma part mais qui peuvent servir pour d’autres modèles :

Tinder : des millions de données intimes vendues par un Data Broker | Lebigdata.fr

Tinder, OkCupid, Match.com, Plenty of Fish… les données personnelles de millions d’utilisateurs de sites de rencontre sont en vente sur le web.

Source : Tinder : des millions de données intimes vendues par un Data Broker

 

Bon ben si c’est légal pourquoi se priver ? C’est pas cher pour du bon stalking hein ?