L’attentat de Saint-Quentin est-il vraiment un attentat ?

Attention, cet article date de 6 ans, les informations peuvent ne plus être à jour...

– Pourquoi s’en prendre uniquement à son patron ?
– Pourquoi l’avoir fait seul ?
– Pourquoi s’en prendre à une usine de dangerosité faible ?

Cependant, l’usine appartient au seuil SEVESO « A », qui correspond à un seuil bas de risques, au même titre que Parcolog, une société de logistique proposant des activités d’entreposage et de transport.

[…]

En revanche, à Saint-Quentin Fallavier, il existe deux autres usines appartenant au seuil haut du SEVESO, dit seuil « AS ». Il s’agit de Sigma Aldrich, défini comme un site d »entrepôts de produits dangereux », et de Total Raffinage Marketing, qui est un « dépôt de pétrole et de produits dérivés ». Le risque industriel aurait été bien supérieur si le ou les terroristes avaient ciblé ces deux usines.

– Pourquoi est-ce que j’ai l’impression que les médias/politiciens mélangent tout et que c’est pour nous passer la pommade sur la loi renseignement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante :
[spoiler] Texte à cacher [/spoiler]