Des cursus pour réorienter les étudiants désorientés – LeMonde

Attention, cet article date de 3 ans, les informations peuvent ne plus être à jour...

Plusieurs établissements, universitaires ou privés, proposent d’accompagner les étudiants qui n’ont pas trouvé leur voie afin de trouver un cursus qui leur convient davantage.

Source : Des cursus pour réorienter les étudiants désorientés

 

Une très bonne initiative ! La fac étant souvent la voie choisie par les étudiants par défaut parce qu’ils “doivent” faire des études.

Il vaut mieux “perdre” une année à avancer son projet personnel et développer ses compétences plutôt que de perdre 10ans à faire un truc qui ne nous plaît pas.

Le plus dur c’est de rebondir après un échec, je parle en connaissance de cause. Il faut savoir se recentrer et modifier ses objectifs et apprendre de ses échecs.

4 avis sur l'article “Des cursus pour réorienter les étudiants désorientés – LeMonde”

  1. +1

    J’ai perdu mon année de prépa : j’ai atterri là-bas parce que les profs m’ont dit que je pouvais le faire, que j’avais le niveau et tout. Mouais : apprendre des pages et des pages de cours par cœur ça n’a jamais été mon truc et j’ai donc clairement fail comme une merde.
    J’ai fini l’année les mains dans les poches sachant très bien que je ne passerais pas en 2e année.

    Par contre, c’est aussi cette année là que j’ai commencé à coder en HTML, puis à me lancer dans le Web-dev.

    J’ai ensuite fait deux ans de DUT (mesures physique) puis une année de licence de physique. J’ai tout eu, mais j’ai arrêté après ça car j’en avais assez. Surtout de la fac où le niveau de connaissances était haut, mais la pédagogie totalement absente (je veux bien ouvrir un livre, mais comprendre un concept de physique ne se fait pas avec une formule mathématique, donc j’ai arrêté les frais).

    Aujourd’hui je bosse dans une boîte qui n’a rien avoir avec tout ça et je tiens un blog où j’essaye de combler une partie de ce qui m’a manqué durant mes cours d’amphi : comprendre la nature avec des mots plutôt qu’avec des équations de math totalement abstraites que même les profs n’était pas fichus d’expliquer (ou alors ils ne le faisaient pas, ne voyant pas l’intérêt de faire, ce qui reste une faute à mes yeux).

    • Lokoyote dit :

      @le hollandais volant :

      Tu relèves le point important de la fac : le manque de pédagogie.

      Les enseignants sont enseignants-chercheurs, mais en majorité des cas ce sont des chercheurs-enseignants. Notez la subtilité.
      Surtout en Licence où ils font dans la masse des cours pas très passionnants. En master pour ma part c’était complètement différent le rapport avec les chercheurs.

      Par contre, la fac c’est surtout bosser pour soi, on ne dira pas comme au lycée ou en DUT de travailler tel TD, d’apprendre tel cours, etc. Vous êtes en total autonomie car vous êtes grands.

      Savoir rester curieux et savoir ce qu’on aime c’est essentiel.

      • Matronix dit :

        @Lokoyote :

        Par contre, la fac c’est surtout bosser pour soi, on ne dira pas comme au lycée ou en DUT de travailler tel TD, d’apprendre tel cours, etc. Vous êtes en total autonomie car vous êtes grands.

        Ho oui… On croit savoir travailler seul, mais en fait absolument pas ! Mais p*tain la biochimie j’ai eu du mal quand même !

      • Lokoyote dit :

        @Matronix :

        M’en parle pas… Le Master c’était easy à côté haha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante :
[spoiler] Texte à cacher [/spoiler]