Ep 25 L’Inexistence de Dieu – Raisonnement par Inférence | HygieneMentale

Attention, cet article date de 2 ans, les informations peuvent ne plus être à jour...

 

Un titre accrocheur mais dont la démarche reste la même, celle de la pensée critique.

Cependant, cette vidéo a le mérite de ne pas oublier que les textes anciens (dits “saints”) ne sont que les connaissances de l’époque à un instant T qui nous sont parvenus.

Je précise…

Ce serait la même chose si on se basait sur nos connaissances dites “scientifiques” d’il y a 300 ans. Rien que pour la biologie ou la biochimie, les articles scientifiques d’il y a 60 ans sont, pour certains, complètement dépassés et font sourire à l’heure actuelle, alors 300 ans… Et encore plus loin…

Il ne faut pas oublier que ce sont des suppositions, des hypothèses, énoncées à un instant T, avec les données de l’époque et les connaissances à cet instant.

Il ne faut pas non plus oublier que la diffusion des connaissances passe aussi par le support sur lequel on se base pour véhiculer l’information. Il y a 2000 ans ou plus, l’oral était privilégié car le papier était cher, rare, difficile à produire et tout le monde ne savait pas écrire.

Depuis l’invention de l’imprimerie, le livre a permis la multiplication du savoir qui a explosé et le support des connaissances a changé, il est plus simple actuellement de faire des connaissances écrites ou numériques et de les transmettre rapidement, à un coût raisonnable et en masse (ce qui pose aussi des problèmes mais a aussi de nombreux avantages sur lesquels je vous laisse réfléchir).

Les supports n’étant pas les mêmes, on sait qu’il y a eu des problèmes de traduction et de modifications de sens au fil des siècles pour adapter les mots et les idées (passage des différents support, pertes de connaissances dans le temps, modification oral de sens, traduction, etc).

Je trouve pertinent de ne pas oublier ce détail et de garder en tête que l’évolution des connaissances n’a jamais été aussi importante que durant ces derniers siècles, et ce, essentiellement pour cette question de support physique de la connaissance qui favorise leur dissémination, leur partage et leur actualisation ainsi que leur critique via de nombreuses contributions et remise en question vers ce qui semble être le plus vrai actuellement.

Je reste persuadé que les textes “saints” sont les prémices de la science de l’époque, car ils permettaient déjà de poser des hypothèses sur le monde (et ce, dans toutes les religions) et ce qui l’entoure d’un point de vue anthropocentriste (dont l’Homme est au centre, de notre point de vue direct donc, à travers nos yeux et nos coutumes, ce qui paraît le plus simple et le plus facile d’accès) avec les moyens limités pour prendre du recul et de la hauteur (dans tous les sens) de l’époque.

Cependant, il y a eu un schisme religieux à un moment qui a foutu le bordel en reniant les avancées, c’est tout.

À regarder jusqu’au bout, car il explique aussi, que la manie des scientifiques de mettre des chiffres de partout permet de se débarrasser de toute subjectivité.

Une autre vidéo du même auteur sur justement les calculs et les méthodes utilisées :

Très facile d’accès, je vous la recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante :
[spoiler] Texte à cacher [/spoiler]