J’ai tout perdu mais ce n’est pas grave – Parigot-Manchot

Source : J’ai tout perdu mais ce n’est pas grave – Parigot-Manchot

 

Aïe… Pourquoi ne pas avoir utilisé Gparted ?

Parfois il manque des avertissements ou de simple indications avec la ligne de commande, des étapes intermédiaires (oui on perdrait la rapidité de la ligne de commande je sais)

4 avis sur l'article “J’ai tout perdu mais ce n’est pas grave – Parigot-Manchot”

  1. Quant à la récup, je renote ici deux petits softs qui m’avaient largement aidé à un moment :

    Testdisk
    Foremost

    Les fichiers étaient encore là, mais le système de fichier, l’index et les partitions ont été virées par Windows… Avec ça (tout en lignes de commandes), j’avait pu redétecter la présence d’anciennes partitions puis des fichiers. Ensuite j’ai pu naviguer dans l’arborescence des fichiers effacés et copier des dossiers entiers sur un support externe ou un autre disque.

    Bien-sûr, avant de faire le con en touchant au disque dur corrompu, il faut faire une image bit à bit du disque.
    Quand c’est un disque de 500 Go, ça prend un peu de temps, mais ça permet de ne pas perdre ses données (elles seront toujours là, sous forme binaire, juste temporairement inaccessible^^).

  2. Gilles dit :

    Pour expliquer rapidement : si l’on utilise le créateur de disque de démarrage Ubuntu ou pour certains softs utilisés pour des cartes microSD pour démarrer un Raspberry Pi, il est possible de ne voir ensuite qu’une partition assez petite au lieu de l’ensemble du périphérique et il faut alors effacer le secteur de démarrage, car même Gparted n’y peut rien.
    Merci @Timo pour les softs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante
[spoiler]Spoil à cacher[/spoiler]