Macron annonce la fermeture de 14 réacteurs nucléaires – Sciences et Avenir – Le Hollandais Volant

Le renouvelable c’est joli, mais ça ne suffit pas. Pas encore.

C’est pas grâce à ça que la France est « verte », qu’elle a une des électricités les plus propres au monde.

Y a pas besoin d’être pro-nucléaire pour voir ça, si ?
Y a pas besoin d’être pro quoi que ce soit d’ailleurs…

Source : Macron annonce la fermeture de 14 réacteurs nucléaires – Sciences et Avenir – Le Hollandais Volant

 

Je suis assez d’accord, surtout que pour compenser le nucléaire il faut construire d’énormes champs éolien ou photovoltaïques… C’est pas terrible terrible…
Cependant, je mets un gros MAIS : un souci voltaïque ou éolien est quasi sans danger. Le problème du nucléaire est surtout qu’en cas de catastrophe c’est démesuré… Et vu la vétusté de certaines centrales on peut craindre certains trucs…

6 avis sur l'article “Macron annonce la fermeture de 14 réacteurs nucléaires – Sciences et Avenir – Le Hollandais Volant”

  1. Le truc c’est surtout que les morts dont parle mon post prennent en compte toute la chaîne.
    Ça inclut le minage (et le transport des produits minés) et le transport des produits finis.

    Si on reste fixé sur le facteur du transport : un seul camion de matière nucléaire sera déjà largement escorté, mais surtout compensera peut-être 10 000 camions de panneaux photovoltaïques, 10 000 camions/trains de silicium, etc.
    Sur ces convois, combien auront un accident ? Statistiquement, il y a fort à parier qu’il y aura quelques morts et blessés…

    D’après les sources que je cite dans mes postes sur le sujet, le nucléaire est et reste le moins meurtrier des sources d’énergies actuelles (d’un facteur 11 sur le solaire), même en tenant compte de Tchernobyl et Fukushima, justement parce que toute la chaîne est réduite.

    Concernant l’état du parc actuel, je suis totalement d’accord. Mais ceci n’est pas inhérent à la technologie : c’est juste un problème de fric.

    On n’est pas non plus à l’abri d’un problème technique, mais statistiquement là-encore, entre 50 centrales nucléaires et 5000 autres centrales diverses, qui aura le plus de problèmes ?

    Et qui aura le plus de morts, sachant que la radioactivité émise par les centrales à charbon est bien au dessus de celui émise par le nucléaire civil (d’un facteur 10 !)

    Et puis, la technologie du nucléaire inclut aussi d’autres types de centrales (thorium, tout ça), qui eux n’ont pas de risque d’explosion, étant « safe by design » comme on dit.
    Mais l’État semble se refuser à ça : ce n’est pas viable quand le nucléaire civile actuel produit le nécessaire au nucléaire militaire, alors que le thorium ne le fait pas.

    Donc si Macron ferme des centrales… ok… Mais soit faudra en rouvrir d’autres, soit faudra qu’on compte nos morts.

    (ou alors faut qu’on revoir beaucoup beaucoup de choses…)

    • Lokoyote dit :

      @le hollandais volant :

      Je suis entièrement d’accord avec toi, je ne suis pas anti-nucléaire, loin de là !
      Et j’ai bien lu toutes tes sources, très pertinentes au passage.

      J’attends avec impatience les centrales à thorium également…

      Disons aussi que médiatiquement parlant, une explosion de central nucléaire ou une fuite avec catastrophe écologique fait bien plus peur que de dire que le CO2 produit augmente l’effet de serre et la température globale de 2°C (qui reste énorme je rappelle !).

      Mais clairement, il faut pas se voiler la face, on n’a pas du tout la capacité de se passer du nucléaire pour l’énergie. Surtout avec le développement constant de l’électronique et des batteries, va falloir encore plus d’énergie…

      • @Lokoyote :

        Voilà, le problème est purement psychologique…

        Les avions ont fait 399 morts en 2017. La voiture, c’est 1 200 000 de morts dans le monde. Pourtant on parle largement plus d’un accident d’avion quand il a lieu…

        Là c’est pareil, surtout qu’on se dit simplement que la fin du siècle c’est encore loin, tout ça…

        Le seul problème du CO2 c’est qu’il est invisible. S’il était noir opaque, ça fait longtemps qu’on aurait arrêté ça…

      • Lokoyote dit :

        @le hollandais volant :

        Tu as mis le doigt dessus, c’est exactement ça. Mais effrayer les gens en leur donnant les chiffres de mort en voiture par an plutôt que de parler « d’augmentation ou de de diminution du nombre de morts en pourcentage par rapport aux années ou mois précédents », ça ça va, c’est moins parlant et moins choquant, surtout quand on voit la taxe sur l’essence hein… https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/structuration-des-prix-de-l-essence-et-du-gazole-france

        De toute façon, tant que ça ne nous touche pas directement ou encore moins à notre porte-feuille directement, c’est bon ! (c’est ironique-sarcastique je précise)

        Le seul problème du CO2 c’est qu’il est invisible. S’il était noir opaque, ça fait longtemps qu’on aurait arrêté ça…

        Ahah c’est tellement ça ! Mais pas cool pour les bières par contre…

  2. Demo dit :

    Bonjour à vous deux,
    tout d’abord merci pour vos sites que je suis régulièrement avec intérêt:-)
    Concernant la problématique du remplacement du nucléaire par les renouvelables, je me permets de rajouter un point qui n’est malheureusement jamais évoqué dans les comparaisons (souvent focalisées uniquement sur la quantité d’énergie produite pendant une certaine durée) : la stabilité du réseau.
    Une « grosse centrale » (nucléaire, charbon principalement) produit l’énergie électrique via un groupe turbo-alternateur disposant d’une grosse inertie. Cette grosse inertie contribue à stabiliser fréquence et tension du réseau lors de variations subites de puissance.
    Les alternateurs de petite taille (en comparaison) des éoliennes ou les convertisseurs statiques utilisés pour le photovoltaïque n’ayant pas cette propriété, l’augmentation de leur proportion dans le mix énergétique nécessite des mesures permettant de compenser la perte de stabilité.
    Ainsi en Allemagne par exemple, le générateur de la centrale nucléaire de Biblis A (désormais à l’arrêt) a été aménagé de façon à servir de masse tournante participant à la stabilisation du réseau : source

    • Lokoyote dit :

      @Demo :

      Bonjour à toi,
      Et merci d’abord pour ton commentaire intéressant et instructif ! Ça fait toujours plaisir !

      C’est une question que j’ai déjà eu en tête sans vraiment avoir cherché de réponse je dois avouer. Et c’est vrai qu’on n’entend jamais cet argument, mais pouvoir fournir du courant de manière continue n’est pas aussi simple qu’on puisse le penser.
      Je me permets d’ajouter une vidéo plutôt simple mais bien faite sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=LCIU6yZmCSk

      Merci pour le lien en tous cas, c’est tout bête mais fallait y penser et vouloir aménager ses anciennes centrales pour ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante
[spoiler]Spoil à cacher[/spoiler]