Mes jeux du moment – Mai 2020

Pendant cette période de confinement, j’en ai profité pour tester quelques jeux :

Mario et les Lapins Crétins (Nintendo Switch)

https://www.nintendo.fr/Jeux/Nintendo-Switch/Mario-The-Lapins-Cretins-Kingdom-Battle-1233954.html

Recommandé par l’ami Matronix.
Un petit jeu sans prétention, superbe Crossover entre Mario et les Lapins Crétins.
Un jeu plutôt beau, marrant et avec une bonne durée de vie. Et un niveau de difficulté franchement correct !

Alors, clairement, pour moi, ce n’est pas un jeu pour les enfants.
C’est une sorte de XCOM, une équipe de 3 personnages avec chacun ses spécialités et son arbre de compétences et un côté beaucoup plus coopératif.

Une excellente surprise que je recommande !


Pyre (Linux, Mac, Windows)

https://www.gog.com/game/pyre

Un style un peu BD très agréable je trouve.

L’équipe derrière Bastion et Transistor, 2 autres jeux magnifiques et qui sont vraiment à faire !

Un gros gros coup de cœur pour ce jeu ! J’ai mis du temps à le commencer et je me demande pourquoi !

Le point fort de ce jeu est clairement son background très bien travaillé. Le jeu alterne entre des phases de combats (qui rappellent un sport de ballon) entre 2 “Triumvirat” (Union ou association de trois personnes pour exercer un pouvoir) dont le but est d’étouffer le feu adverse (servant de “but”), et des phases d’exploration où vous déplacerez votre chariot sur une carte afin d’avoir des bonus (ou non) pour le prochain combat. Ces phases plus calmes sont riches en texte, c’est un jeu très romancé vous êtes prévenus.
Le tout est très bien rythmé.

Un univers très poétique, on retrouve vraiment cette ambiance propre à cette équipe de développeur.
La pâte graphique est superbe, le jeu n’est pas un AAA mais il est d’une richesse incroyable !

Le gameplay pour les combats est assez simple de premier abord mais demande une certaine prise en main avec une difficulté croissante au fur et à mesure du jeu.

Le but ultime du jeu étant de délivrer les personnages que vous rencontrez lors d’un combat “final” où un seul et unique personnage sera libéré.
Et c’est là que ça devient intéressant : les personnages pouvant être libérés peuvent tout autant être ceux de votre équipe que ceux des équipes adverses, il n’y a pas de victoires ou de défaites, c’est une question de choix.
Et chacun de vos choix influera sur l’histoire du jeu mais aussi sur l’histoire entre les personnages en fonction de ceux qui restent ou non.

Une histoire réellement influencée par vos décisions avec une trame de fond vraiment énorme !

C’est clairement un jeu à faire et la bande son est toujours incroyable de la part de ce studio !

Plusieurs fins globales sont disponibles ainsi que plusieurs dénouements pour chacun des personnages.
Faites le sans tricher, assumez vos choix, vos “victoires” ainsi que vos “défaites” et accéder à la fin qui VOUS correspond.


The Shattering (Windows)

https://www.gog.com/game/the_shattering

Un “jeu” un peu étrange, une expérience plutôt. Assez minimaliste mais assez “puissant” en terme d’émotion même si ça reste très “flou artistique” et que j’ai arrêté d’essayer de comprendre toute l’histoire dès le Chapitre 2…

Je cite :

The Shattering vous place dans l’esprit de John Evans, où vous luttez pour assembler les fragments de votre passé et de votre présent. Ne pas se rappeler, c’est une chose, mais que se passe-t-il lorsque votre esprit vous emmène dans un passé tordu, rempli de faux souvenirs, pour vous mettre à l’abri de la vérité ?

https://www.gog.com/game/the_shattering

Le jeu se veut être un thriller psychologique et il est recommandé de NE PAS faire le jeu d’une traite tellement il peu être fort, émotionnellement parlant, pour certaines personnes.

Je suis assez mitigé pour le recommander, il est perturbant, très perturbant, mais un peu trop cliché par certains moments mais aussi très sujet à l’interprétation personnelle.
Il y a de très bonnes idées, notamment sur la construction des niveaux qui est vraiment son atout et surprend beaucoup, malgré quelques bugs graphiques légers par moment.

C’est un jeu osé qui traite de problèmes de société assez lourd mais dont la forme fait un peu défaut pour la compréhension du sujet et manque de profondeur.

Pour parler des problèmes psy, j’ai largement préféré “Hellblade : Sanua’s Sacrifice” par exemple.

Je sais pas si c’est moi ou non, mais le jeu a réussi à me faire éteindre 3 fois mon PC en mode sécurité…


Observer (Windows, Mac, Linux)

https://www.gog.com/game/observer

Un thriller psychologique dans une ambiance post-apocalyptique façon cyberpunk.

Un récit plutôt bien ficelé, une ambiance très particulière, très sombre et dérangeante bien que 90% du jeu se déroule dans un immeuble. Visuellement le jeu est top, plein de détails sont très bien pensés, avec des dialogues qui permettent aussi d’en apprendre beaucoup sur le monde dans lequel se déroule l’histoire.
Les effets audio participent énormément à l’immersion.

Une agréable surprise.

Un jeu strictement interdit aux épileptiques !!! Très déroutant, voire trop, qui manque parfois de structure dans ce que le jeu nous montre.

Son gros défaut pour moi, c’est qu’à trop vouloir en faire, on finit par se lasser, trop d’images bizarres sans forcément de rapport avec l’histoire ou autre, à trop vouloir faire de dérangeant on ne fait plus attention et on arrête à essayer de comprendre… Ajouter des phases à la “Outlast“, avec des passages de cache-cache pas forcément pertinents dans ce genre de jeu qui cassent un peu l’immersion.

Un jeu marquant n’est pas forcément lié à des images WTF à tout va… Certains passages sont vraiment sympas mais faut s’accrocher.

Changer le FOV dans les options est très recommandé.


SOMA (Windows, Mac, Linux)

https://www.gog.com/game/soma

Par le créateur d’Amnesia (on oublie “A Machine for Pigs” qui était très moyen…), SOMA est un petit chef-d’œuvre de la SF !

Un jeu SF horreur sans trop de moments effrayants, sans armes, sans secours…

Sans trop spoilé, j’étais vraiment passé à côté de ce jeu.
Son scénario est très bien écrit et tout est expliqué mais de manière implicite !

L’immersion dans ce jeu est totale. La rythmique très bien dosée entre les différentes phases (exploration, admiration et poursuite), les effets sonores très sympa (forcément à faire avec un casque dans le noir…), des “énigmes” logiques qui ne bloquent pas mais surtout, des choix moraux.

Ces choix n’ont aucune conséquence sur le jeu, ou presque.

Quel intérêt donc ? Certains dialogues changent légèrement mais ce sont des choix cruciaux et humains que vous devrez choisir, qui modifieront votre perception de la fin en fonction de ce que vous avez choisi de faire.

Cette histoire de choix me rappelle énormément “Undertale” (que je recommande vraiment même si son design peut paraître moche).

Car, dans ce jeu, l’histoire n’est pas expliquée entièrement, ce sera à vous de comprendre ses nombreuses subtilités par les nombreuses notes, audios et dialogues, mais aussi par votre sagacité et votre sens de l’observation qui font de ce jeu, un véritable livre de SF !

Pour ma part, c’est clairement un jeu à faire !

4 avis sur l'article “Mes jeux du moment – Mai 2020”

  1. Gilles dit :

    SOMA était offert sur PS4 (via le PS+) donc j’y ai joué, les monstres sont clairement dérangeants !
    Les créateurs ont prévu un mode invincible pour profiter de l’histoire (les monstres ne nous voient plus).
    Intéressant.

    • Lokoyote dit :

      @Gilles :

      Franchement un jeu comme ça en offert ça vaut largement le coup !
      On sent l’inspiration Amnesia par moment tout de même !

      Et je confirme le mode est sorti, en début de partie j’ai eu le choix entre le mode “normal” et “sûr”, mais le jeu te fait comprendre que c’est pas terrible ce mode facile :D

      mode normal
      mode facile

  2. Matronix dit :

    Bastion, Transistor, Pyre, seront mes prochains jeux, ce studio a l’air de vraiment faire du bon boulot.

    Un “jeu” un peu étrange, une expérience plutôt. Assez minimaliste mais assez “puissant” en terme d’émotion même si ça reste très “flou artistique” et que j’ai arrêté d’essayer de comprendre toute l’histoire dès le Chapitre 2…

    J’ai rit haha ^^

    Pour Observer le FOV c’est pas dans les options, faut bidouiller un fichier (ou alors j’ai loupé un truc).

    A Machine for Pigs ce sont d’autres dev, c’était juste pour rentabiliser le moteur, ça explique la différence de qualité.

    Soma peut être fait par des gens comme moi qui ont pas réussi à faire Amnesia ? J’aime bien les ambiances glauques façon Silent Hill mais pas des trucs qui font trop flippés quoi. Je suis en train de faire Observer, c’est déjà limite limite…

    • Lokoyote dit :

      @Matronix :

      Ce sont plus des histoires que des jeux mais ils font toujours des gameplay originaux qui font découvrir des choses.
      Ils arrivent surtout à te faire vraiment attacher aux personnages alors que tu débarques à chaque fois au milieu d’un univers dont tu ignores tout et que tu apprends à découvrir pendant le jeu.

      Non mais franchement c’est très flou, beaucoup d’infos dont tu ne sais pas si elles sont vraies ou non, l’explication des dev sur le forum Steam c’est “on laisse le choix à l’interprétation”. C’est magique donc…

      J’avais lu ça pour “A machine for Pigs” mais même, au début je pensais que c’était la lampe qui pouvait s’utiliser sans limite, mais c’était pas ça le souci, l’ambiance est pas là, l’interactivité non plus, l’histoire est pas bien déroulée… Tout ce qui fait qu’Amnesia est prenant justement à côté.

      Observer est dérangeant, clairement. Observer c’est effrayant, dans le sens oppressant, mais ça se fait facilement, il y a beaucoup plus d’alternance de phases de “repos” que dans un Amnesia où l’ambiance oppressante est crescendo, c’est pas le même rythme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante :
[spoiler] Texte à cacher [/spoiler]