Plus d’un Français sur trois s’est déjà senti pauvre

Attention, cet article date de 3 ans, les informations peuvent ne plus être à jour...

Chez les plus modestes, 40% disent ne pas pouvoir se procurer une alimentation saine permettant de faire trois repas par jour.

Source : Plus d’un Français sur trois s’est déjà senti pauvre

 

“S’est senti pauvre”, ça veut tout dire. C’est pas parce qu’on ne peut pas tout s’acheter qu’on est pauvre.

Et combien ont tout de même les moyens de se procurer les derniers joujoux Hi-tech à la mode ? Aucun souci répertorié de ce côté, marrant non ? Pourtant à 400€ voire 1000€, il y a moyen de faire des trucs ! Même réparti sur plusieurs mois.

Quand on n’a pas les moyens de choisir, en général on choisit la bouffe mais bon, je ne dois pas être assez CONsommateur.

Les Français considèrent qu’une personne seule est pauvre quand elle gagne un revenu mensuel inférieur ou égal à 1 113 €

Pauvreté en France ça veut dire moins que le SMIC apparemment d’après le ressenti des gens, c’est qu’en grande majorité tout le monde touche très bien sa vie, non ? Pour ma part, ça fait 5 mois que je suis dans la tranche “très pauvre” dans ce cas et pourtant j’ai assez pour me nourrir convenablement, payer mon loyer et prendre ma voiture tous les jours. Faut pas déconner.

Si les vacances sont la priorités de beaucoup de monde, vous pouvez aussi partir en vacances en France, c’est assez grand et il y a pas mal d’endroits à voir, pas besoin de se ruiner pour rien. Les meilleurs vacances que j’ai passées pour ma part c’était avec un duvet, une toile de tante dans un coin paumé de la France avec des potes et c’est tout.

Les vrais gens pauvres le sont et ne “se sentent pas” pauvres.

8 avis sur l'article “Plus d’un Français sur trois s’est déjà senti pauvre”

  1. Matronix dit :

    T’es dur je trouve dans tes propos… Moi aussi j’ai réussi à vivre plusieurs années avec 400€ par mois, mais j’étais seul. C’est tout de suite plus compliqué avec 2 enfants à charge voire plus…

    J’en vois des familles pauvres, beaucoup. Elles ont pas les derniers jouets hi-tech, je leur apporte même des vêtements que je récolte dans mon immeuble… Sans parler des élèves à qui tu demandes d’accrocher leur cartable à la table pour pas que les cafards à l’intérieur sortent dans la classe…

    • Lokoyote dit :

      @Matronix :

      C’est pour ça que j’ai mis la 2e citation où c’est précisé personne seule, sinon oui c’est sûr qu’avec des enfants à charge c’est plus compliqué, c’est évident, je suis pas cruel non plus.

      Oui mais voilà, c’est ce que je dis, ils le sont, ils ne se sentent pas pauvres et leur préoccupation ce n’est pas de se dire qu’ils ne pourront pas partir en vacances.

      • Matronix dit :

        @Lokoyote :

        Oui mais voilà, c’est ce que je dis, ils le sont, ils ne se sentent pas pauvres et leur préoccupation ce n’est pas de se dire qu’ils ne pourront pas partir en vacances.

        Ba si justement…

      • Lokoyote dit :

        @Matronix :

        C’est pas simplement un ressenti, c’est un fait. Si ta préoccupation première c’est de ne pas pouvoir partir en vacances et en 3e ou 4e position de te dire que t’as pas assez pour acheter à manger ou te soigner (cf article source) c’est que tu n’es définitivement pas pauvre. Se payer des vacances ça reste pour moi un luxe

      • Matronix dit :

        @Lokoyote :

        Les vacances devraient être un droit universel pour tout le monde. Tout le monde a droit à quelques jours loin des soucis habituels, aussi pauvre sois-tu.

      • Lokoyote dit :

        @Matronix :

        J’ai pas dit le contraire, mais payer pour partir en vacances c’est un luxe, les vacances c’est juste du repos, pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour échapper à ses soucis, dans tous les cas ils sont dans ta tête

  2. Je te rejoins : quand on a un téléphone, tablette, télé énorme et plein de gadget, on n’est pas pauvre. Ou alors il s’agit d’un choix (mais dans ce cas faut l’assumer).

    S’acheter un téléphone n’est pas forcément du gâchis, mais je note tout de même qu’il y a un énorme gâchis de fric constant et généralisé, et un brin de réflexion permet de s’en sortir avec relativement peu d’argent. Ce n’est ni agréable, ni facile, mais c’est possible (je l’ai fait également, vivre seul avec 400 €/mois durant ~4 ans avec lesquels je faisais tout : c’est pas cool, mais c’est possible).

    Et par gâchis, je veux dire des choses telles que jeter de la bouffe ou ne pas prendre soin de ses affaires. L’exemple le plus commun c’est l’écran de smartphone : j’ai l’impression d’être le seul dans mon entourage (professionnels, potes…) à avoir un téléphone en bon état et qui dure. Étrangement, ma mère, mes frères, ont aussi des affaires en bon état, donc je pense qu’il y a une part d’éducation qui entre en jeu pour ça : quand un téléphone à 500 € est un luxe qu’on se permet parce qu’on n’a jamais pu s’offrir ça étant plus jeune, en prendre soin est quelque chose de naturel.

    Mais il y a aussi l’eau qu’on laisse couler, la lumière qu’on laisse allumée, les e-mails qu’on imprime (l’encre coûte très chère), ce genre de petits trucs.

    Il y a des choses que je n’ai pas le droit de dire, mais les gâchis ont aussi lieu en entreprise, y compris des tonnes de bouffe jetées quotidiennement, et pas juste dans les restaurants et les supermarchés. Une société (dans son ensemble) qui se permet ça, ou pire : qui s’oblige ça par le biais de lois idiotes, ne peut pas être qualifiée de « pauvre », et s’il y a des gens individuellement pauvres, c’est un choix : c’est la société que l’on choisit au travers de nos actions, de nos votes. Il y a assez d’argent et de choses matérielles pour tout le monde dans notre société.

    • Lokoyote dit :

      @le hollandais volant :

      Oui c’est sûr, il y a toujours moyen de faire avec peu.

      J’avoue aussi qu’on peut vraiment avoir des dépenses non prévues et chères qui peuvent mettre mal comme réparer une voiture mais c’est assez rare dans les faits.

      Après, les gens qui ont les moyens de dépenser sans trop compter tant mieux, ils peuvent le faire. Mais on peut aussi se faire plaisir sans dépenser des fortunes et sans vouloir à tout prix la même chose que les autres, suffit de connaitre ses réels besoins et d’acheter en fonction de ses ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante :
[spoiler] Texte à cacher [/spoiler]