Pourquoi aime-t-on (autant) le sucre ?

Attention, cet article date de 4 ans, les informations peuvent ne plus être à jour...

Une question qui me trottait depuis un moment en tête et dont j’espère avoir une réponse assez globale.

Notre attirance par le sucre ne date pas du siècle dernier et de loin ! Et non, il ne vient pas de notre sur-consommation en produits sucrés.

En effet, il y a environ 65 millions d’années sont apparus les premiers arbres à fruits, appelés Angiospermes (littéralement, « graines enfermées ») ainsi que les mammifères. Leur évolution au cours des siècles a amené les 2 clades à co-évoluer, l’un et l’autre vivant de paire et s’aidant mutuellement : les fruits nourrissant les animaux et les animaux disséminant les graines contenus dans les fruits pour une meilleure colonisation des plantes à fruit.

Ceci date, et pourtant l’Homme dans son régime a gardé la consommation de fruit et s’est diversifié par la suite en s’adaptant aux périodes où la disponibilité en fruits étaient rare par rapport aux graines ou aux viandes.

Cette co-évolution a permis la sélection de certains gènes et donc de récepteur gustatif, utiles pour la reconnaissance de fruits riches en sucre et donc en énergie.
(en sachant que les 2 voies principales d’apport d’énergie sont le sucre et le gras, dont les 2 voies on la même finalité qu’est la création d’énergie et peuvent se stocker).

On retrouve encore cette attirance pour le sucre chez les bébés qui, lors d’une consommation de sucre, montre un réflexe au niveau du visage d’un certains plaisir appelé « Réflexe gusto-facial » non retrouvé pour les autres saveurs qui doivent être apprises.

Son rôle a été et sert sans doute encore à la défense de l’organisme contre d’éventuels poisons, mais aussi à « calculer » de manière non consciente la teneur en sucre d’un aliment et donc son apport en énergie.

4 avis sur l'article “Pourquoi aime-t-on (autant) le sucre ?”

  1. Ce n’est pas le seul « réflexe » qui vient de cette époque lointaine.

    Certaines théories disent qu’en va de même pour notre peur innée des reptiles : serpents, ou crocodiles par exemple : les enfants n’ont-ils pas tous peur d’être mangés par un crocodile ?

    Cette peur viendrait de l’époque des dinosaures, où nos ancêtres lointains de l’époque (un petit mammifère) devait se cacher des dinosaures qui étaient leur prédateurs.
    L’évolution a fait ceux qui avaient peur de ces reptiles géants ont mieux survécus et ont pu engendrer toute la lignée des mammifères dont nous faisons parti.

    La peur des crocodiles serait ancrée profondément en nous, issue tout droit de notre ADN.

    • Lokoyote dit :

      @le hollandais volant :

      De même que la peur du noir ou des araignées si je ne dis pas de bêtise, mais je me limitais aux « sens », d’où les saveurs ;)

      Pour le crocodile je ne sais pas si c’est culturel ou non, car beaucoup de nos livres pour enfants parlent de reptiles comme « méchant » d’histoire. Mais après tout, pourquoi pas ! Tant qu’on ne sais pas exactement, toute théorie est bonne à prendre dès l’instant où elle est pertinente.

      • @Lokoyote :

        Pour les livres sur les crocodiles, je pense plutôt que c’est l’inverse : on utilise ce qui nous fait peur pour allégoriser le mal et les méchants dans la culture.

        Notons d’ailleurs que les enfants (pas encore totalement rationnels à cet âge) n’ont pas peur de la mort. Ils ont peur d’être dévorés (les méchants sont souvent des loups, des requins, des crocodiles, des araignées). Sinon ils ne joueraient pas avec des fusils, des armes en jouet ou au soldat.

        (Autrement la théorie n’est pas de moi, mais vient de Carl Sagan, il y a 40 ans.)

      • Lokoyote dit :

        @le hollandais volant :

        Oui c’est fort possible aussi. Ceci dit, je ne me souviens pas avoir eu ces peurs étant petit, au contraire, les reptiles m’ont toujours fascinés :)

        Le loup est plus présent dans les livres maintenant que j’y pense en effet…

        Pour la mort, ça c’est vrai. C’est trop abstrait comme concept et puis on veut les préserver, pas leur dire que la vie ne sert qu’à mourir ^^

        (Je jetterai un œil à l’occase sur ses travaux, ça m’a l’air intéressant)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante :
[spoiler] Texte à cacher [/spoiler]