Smartphones compatibles avec Galileo

Les smartphones BQ Aquaris X sont compatibles avec le nouveau système GPS Européen Galileo, ça doit expliquer en grande partie leurs fix rapides du GPS ! Il y a une 30aine de smartphones compatibles !

http://usegalileo.eu/FR/inner.html#data=smartphone

7 avis sur l'article “Smartphones compatibles avec Galileo”

  1. Gilles dit :

    Tu mélanges un peu tout : si ton smartphone est compatible « carottes », il ne va pas pour autant manger plus vite les « haricots ».
    Galileo et GPS sont 2 systèmes concurrents (tu peux rajouter GLONASS, russe) et si ton smartphone est compatible, tant mieux (Galileo est mieux au niveau précision de localisation) mais ce sont deux outils différents de localisation.
    Ton smartphone utilise l’un ou l’autre ou les deux et arrive à une position latitude/longitude.
    Ensuite, les applications utilisent cette position disponible dans la mémoire.
    Ce ne sont pas les applis qui utilisent directement le GPS ou Galileo.
    Il va falloir attendre plusieurs années avant que la majorité des smartphones soit compatible Galileo (ou même GLONASS), car il y a encore peu de satellites et surtout cela a un surcoût (une puce en plus en gros, ou un proco l’intégrant).

    Sinon le fait que ton appli de carte affiche rapidement une position correcte vient du fait que ton smartphone te localise vite, mais de là à savoir si c’est grâce au GPS ou à Galileo ou les 2, c’est une autre histoire :)

    En général, un smartphone « ordinaire » est capable de fixer correctement une position en 30 secondes ou moins « la 1ère fois » (comprendre après allumage).
    Il existe un système de « cache » des satelittes et surtout la localisation d’un smartphone n’est pas faite QUE par GPS/Galileo, le système par antenne de téléphonie ou par le wifi apporte une aide.
    En gros, même un smartphone sans GPS mais avec Wifi peut être localisé, c’est juste que la précision passe de disons 100m à plusieurs centaines de mètres :D

    Bref…

    • Lokoyote dit :

      @Gilles :

      J’ai pas regardé plus que ça, je n’y connais rien en GPS ou localisation, c’est pas mon domaine, juste la base (du recoupement). C’est pour ça que j’ai pas affirmé que c’était ça qui fixait plus vite la position. Après, 30s je trouve ça hyper long. Perso ça met 5s grand max.

      Mais merci pour les explications, je regarderai plus en profondeur les différents systèmes et ce que propose Galileo en plus par rapport aux systèmes déjà en place.

      • Gilles dit :

        @Lokoyote :

        Galileo (comme GLONASS) propose 2 avantages par rapport au GPS :
        – c’est européen, comprendre pas made in USA donc moins sujet à problème en cas de conflit (ne rigole pas, si les USA dérègle ça, y’a un souci)
        – la version « civile » du projet permet une localisation à 4 mètres près contre 5 à 15 mètres pour le GPS

        Idem pour GLONASS (Russie, 3 mètres) et Beidou/COMPASS (Chine, 10m de précision).

      • Lokoyote dit :

        @Gilles :

        OK merci ! Je comprends mieux les enjeux pour le coup !

  2. C’est vrai que les deux systèmes (GPS américain et Galileo européen) ne sont pas compatibles l’un avec l’autre : il faut 4 satellites pour être positionné, mais 2 GPS et 2 de Galileo ne marcheront pas).

    Néanmoins, si le téléphone arrive à se positionner par 4 satellites GPS et en même temps par 4 satellites Galileo, il peut faire une moyenne et donc être encore plus précis.
    Ajoute à cela la compatibilité Glonass (le système de positionnement Russe) également supporté par le Aquaris X il me semble, alors ta précision devient remarquable.

    Concernant la vitesse du « fix », je ne sais pas trop pourquoi c’est si rapide.

    Plusieurs hypothèses :

    – pour un fix totalement à froid sur du GPS, il faut 12 minutes (le temps que les coordonnées des satellites valables pour une durée de 4 heures arrivent, à une vitesse de 50 octets par seconde).
    On améliore ça avec le Assisted-GPS (ou A-GPS), c’est à dire que le smartphone utilise internet pour obtenir les coordonnées théoriques des satellites valables 30 jours (on parle d’éphémérides) et obtenir la position très rapidement dès qu’il a les signaux des satellites (et n’a donc pas besoin de télécharger 4 heures de coordonnées à 50 o/s).
    Il est possible que les serveurs des éphémérides enregistrés sur ce téléphone sont rapides (il en existe plusieurs dans le monde, tous les téléphones n’ont pas les mêmes, et certaines applications Root permettent de les modifier — ce qui était obligatoire sur certains Wiko qui avaient des serveurs Chinois qui étaient tout simplement désactivés…) ou que Android 7 / le chipset Qualcomm télécharge des éphémérides de façon régulières et sans nous le dire.

    – soit Glonass et/ou Galiléo sont effectivement bien plus rapides que GPS (par exemple en ayant un taux de transfert plus rapide, ou en différant le transfert des éphémérides.

    – soit le téléphone utilise le positionnement par trilatération (qui utilise les distances comme la triangulation utilise les angles) sur les antennes radio-téléphoniques : c’est très souvent utilisé sur Android car bien plus rapide que GPS, mais c’est aussi moins précis (une centaine de mètres, ce qui est assez pour te positionner sur une carte de la France, mais pas d’un village) et c’est pour ça que le positionnement foire parfois quand tu es en intérieur : le GPS ne passe pas mais la trilatération sur les antennes passe (mais c’est moins prévis).

    – soit le téléphone utilise le positionnement par Wi-Fi. Quand les Google-Cars passent dans les rues, elles enregistrent les noms des réseaux Wi-fi un peu partout ainsi que les coordonnées.
    Si tu passes à côté d’une borne Wi-Fi donnée, c’est donc que tu te trouves à tel endroit. C’est un système de positionnement très rapide et très fiable (les bornes Wi-Fi changent rapidement de place, bien moins que des satellites) mais c’est aussi la raison pour laquelle il faut mieux couper le Wi-Fi en plus du GPS quand on ne veut pas être pisté (même si en réalité il vaut mieux, dans ce cas, laisser son téléphone à la maison).

    — soit Android 7 garde secrètement le GPS allumé constamment.

    Il faudrait faire des tests avec la data-mobile totalement désactivée, et à froid. Bref, essayer d’isoler le paramètre variable quoi ;)

    • Lokoyote dit :

      @le hollandais volant :

      Ah ouais en effet, c’est un poil plus compliqué que ce que je pensais…
      Pour le coup du fix j’avoue ne pas savoir, mais apparemment le A-GPS y est vraiment pour quelque chose. De plus, dans les paramètres de localisation, le mode « Haute précision » est activée par défaut, donc il utilise toutes les données dispo (Bluetooth (pour les objets reliées au wifi sans doute), données cellulaires, localisation et Wifi) et le téléphone doit garder en mémoire le dernier emplacement pour chercher approximativement dans la zone, un peu comme Waze le fait.
      Je pense qu’il y a un peu de tout finalement dans ce que tu proposes, ça doit être plus gourmand (seulement au démarrage de la localisation) mais finalement plus rapide !

      Dans tous les cas, JMCMB comme on dit :)

  3. yann dit :

    Je tombe sur cette discussion après quelques recherches et je voulais juste dire que c’est intéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante
[spoiler]Spoil à cacher[/spoiler]