Vidéo : comment la géolocalisation de nos images perturbe notre environnement | phototrend.fr

La chaîne Youtube de Vox a publié une vidéo (en anglais) qui montre comment la géolocalisation de nos images nuit à notre environnement via l’exemple d’une vue imprenable sur le fleuve du Colorado à la frontière de l’Arizona et de l’Utah.

Source : Vidéo : comment la géolocalisation de nos images perturbe notre environnement

 

Et évidemment éroder le paysage et laisser une montagne de détritus comme on sait bien le faire…

2 avis sur l'article “Vidéo : comment la géolocalisation de nos images perturbe notre environnement | phototrend.fr”

  1. Matronix dit :

    C’est intéressant comme réflexion, je me la suis faite lors de mon dernier voyage en Islande. Cette histoire de parking, je l’ai vu, j’ai posé mon gros 4×4 de location haha. Y’a des endroits, sans la géolocalisation, je ne les aurais jamais trouvés.

    Mais d’un autre côté, si l’humain n’a pas le droit de fouler sa propre terre, y’a un problème…

    Pour les déchets, c’est un problème oui, mais pour l’érosion… Je sais pas. Pas besoin de l’homme pour causer de l’érosion.

    Ça me rappelle une réflexion plus ancienne, qu’en gros vaut-il mieux préserver des paysages/oeuvres en les cachant du public (donc dans ce cas là, quel intérêt de les protéger si ce n’est pas pour les voir ?), ou les rendre accessibles, mais du coup en les abimant ? Je suis plutôt de la 2e école, rien n’est éternel, alors autant en profiter, dans un respect maximal.

    Ces paysages, notre planète au sens large, c’est la seule vraie richesse que nous possédons, alors jouissons-en. Waw que c’est beau cette phrase de hippie.

    • Lokoyote dit :

      @Matronix :

      La dernière fois où j’ai été en rando en Grèce, on a simplement pris le guide du routard et on s’est démerdé avec les indications du bouquin sans les coordonnées GPS et c’était pas plus mal ! Ça nous a évité de voir des foules et on a pu explorer des endroits à pieds bien sympa.

      Mais si c’est pour refaire les mêmes photos que des milliers d’autres ont déjà fait pour simplement avoir la même, j’en vois franchement pas l’intérêt.

      Entre fouler sa propre Terre et détruire des lieux c’est différent.

      L’érosion naturelle reste assez lente, quand des millions de personnes passent sur certains endroits ça s’accélère beaucoup plus.

      Ça me rappelle une réflexion plus ancienne, qu’en gros vaut-il mieux préserver des paysages/oeuvres en les cachant du public (donc dans ce cas là, quel intérêt de les protéger si ce n’est pas pour les voir ?), ou les rendre accessibles, mais du coup en les abimant ? Je suis plutôt de la 2e école, rien n’est éternel, alors autant en profiter, dans un respect maximal.

      Ça me rappelle un commentaire que j’ai lu sur SCMB : https://secouchermoinsbete.fr/77067-a-qui-appartient-le-titanic?page=1#comment-642856

      Rien n’est éternel mais faut pas tomber non plus dans le piège de l’exploitation acharnée et soutenue pour tout, si c’est pour rien laisser que des parkings aux générations suivantes, super…

      Ça me rappelle ça aussi : https://www.lemonde.fr/pixels/video/2018/03/09/broccoli-tree-le-bel-arbre-que-la-celebrite-a-fini-par-detruire_5268482_4408996.html, je crois bien qu’il y a le lien en plus sous l’article source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Possibilité d'ajouter une balise de SPOILER via la syntaxe suivante :
[spoiler] Texte à cacher [/spoiler]