Non classé

L’Homéopathie à la rescousse de la bobologie

En tant que scientifique, il est difficile de ne pas l’avouer, mais l’homéopathie est et reste du sucre. Et ça, on le sait depuis des dizaines et des dizaines d’années de manière sûre et fiable.
Ça, c’est dit.

Cependant, il n’est pas bon de pointer du doigt à tout bout de champ le fait que Boiron vende du sucre et que l’homéopathie n’a pas vraiment d’effets au sens médicamenteux pur et dur.

Certes, par rapport à des médicaments avec un principe actif (qui ont un réel effet sur les organes où ils agissent), l’homéopathie n’a pas vraiment d’effet si ce n’est sur le cerveau par l’effet Placebo, qui consiste en une libération de molécules apaisante par le cerveau indépendamment du médicament.

Cet effet n’est pas anodin et reste assez puissant pour lutter contre les petits bobos du quotidien et c’est ça qui fait la force de l’homéopathie.

Que je sois clair, je ne cautionne pas le fait de vendre du sucre au prix d’un médicament ni le fait que des entreprises profitent du système de santé pour vendre tout ça, mais ça reste indispensable pour donner à l’homéopathie tout son effet Placebo.

Sans cet enrobage pharmacologique, personne n’emploierait l’homéopathie pour se soigner.

Et dans un sens, il vaut mieux justement que des gens prennent ces pseudo-médicaments sans effets pour soulager des petits bobos que notre corps sait guérir seul, plutôt que de prendre des médicaments avec des risques (surdosage, effets secondaires, mauvais traitement, etc) ou d’aller engorger les urgences pour rien.

Cependant, pour que cet effet fonctionne il faut que la personne croit au fait que ces médicaments homéopathiques vont l’aider et la soulager.

Démonter à tout bout de champ l’homéopathie c’est donc prendre le risque de faire perdre de cet effet et de voir les personnes se tourner vers des médicaments avec de vrais principes actifs et de l’automédication risquée lorsqu’il n’y en a pas besoin…

Après tout, si c’est personnes se sentent mieux avec l’homéopathie alors tant mieux !
Par contre, si les symptômes persistent après quelques jours il faut consulter son médecin.

Mon homéopathie perso reste un bon repas, une bonne nuit de sommeil et quelques morceaux de chocolat :)

Notifications, sonneries et dérangement – lehollandaisvolant

Source : https://lehollandaisvolant.net/?d=2021/03/08/18/46/29-notifications-sonneries-et-derangement

Ce n’est pas à la personne qui envoie les messages de se demander s’il vous dérange ou non. C’est à vous de mettre le téléphone en silencieux quand vous ne voulez pas être dérangés.

Je partage à 100% !

Pourtant si, il y a bien un mode « Urgent » sur les smartphones.

Perso, j’ai activé le mode « Ne pas déranger » de manière planifiée tous les soirs de 21h au réveil, de ce fait mon téléphone ne sonne plus dans cette tranche horaire tout en restant allumé.
J’ai mis que les Appels sont autorisés pour mes contacts mis en « Favoris », donc des gens qui peuvent avoir besoin de moi dans l’urgence (géographiquement ou non), dans ce cas n’importe quel message ou appel d’eux passe en mode sonnerie, et également pour les personnes non listées en favoris mais qui peuvent avoir besoin d’une urgence (d’où l’option « Autoriser les appelants fréquents ») qui permet aux gens qui vous appellent 2 fois en moins de 15min de passer outre la restriction (en général, on appelle rarement quelqu’un le soir 2 fois de suite si ce n’est pas urgent).

Je dirai aussi et surtout, que beaucoup de personne ne savent tout simplement pas configurer leur smartphone et laissent tout par défaut, même les notifications pour chaque application.

J’ai désactivé les notifications et les sonneries pour les applications non-essentielles, ce qui m’évite d’être spammé toutes les 30sec pour un rien, et j’ai également mis une LED de couleur pour chaque type de message (bleu pour les SMS, vert pour WhatsApp, violet pour les mails, orange les appels manqués etc.) comme ça, je sais de visu ce que j’ai pu manquer.

Puis j’ai un principe : si c’est un message c’est rarement important, on peut répondre quand on peut ou veut, si c’est important appelez. Si je ne réponds pas c’est que je suis occupé, laissez un message et je rappellerai.

Enfin, je trouve ça tellement chiant d’avoir des gens avec qui on passe un moment qui ont le téléphone qui sonne toutes les 2mins pour un rien et qui se sentent obliger de regarder ce que c’est à chaque sonnerie !! Combo gagnant aux personnes qui, en plus, ont laissé le son des touches du clavier…

Mais bon, après, par respect, j’évite tout de même d’envoyer des messages le soir très tard au cas où la personne n’aurait pas mis son téléphone en silencieux ou autre, pour la même raison que je n’aimerais pas qu’on vienne toquer à la porte de chez moi durant ces heures…

Mise à jour en cours…

Attention, cet article date de 1 an, les informations peuvent ne plus être à jour...

Bonjour à toutes et à tous, cela fait un petit moment que je n’ai rien publié et ce pour plusieurs raisons dont notamment une : le manque de temps.

5 mois c’est long, mais en même temps, très court.

Je lis vos nouvelles sans forcément relayer ou réagir mais je lis et j’essaie de rester à la page, même si pour moi ça veut dire, souvent, avec 1 mois de retard.

J’essaie de me tenir au jus sur des sujets qui m’intéressent mais ça devient compliqué entre les veilles de travail et tout ce que j’ai envie de lire et faire à côté, le temps manque.

Quelques soucis au niveau perso m’ont empêché de me dégager du temps, mais aussi et surtout l’impact du (oui je dis « du » !) Covid 19 d’un point de vue psychologique sur les gens qui influe énormément sur ma charge de travail pour adapter et maintenir le navire et mon poste.

Ce 2e confinement est assez fatale, mais il faut rester positif et tenter d’innover, même si ça demande encore plus de temps et d’énergie.

J’ai décidé de me dégager du temps pour recommencer à écrire et finir des articles en brouillon qui attendent depuis… Je ne sais plus quand. J’ai envie de me détendre et de partager des choses de nouveau, simples mais qui peuvent être utiles et redevenir acteur et non spectateur.
Je vais donc tenter de maintenir un certain rythme, moins qu’avant certes, mais plus que ces derniers mois en écriture.

J’espère que vous lirez ces pavés et partagerez avec engouement mes coups de gueule mais aussi mes découvertes.

Merci à celles et ceux qui ont encore mon blog dans leur flux :)

À très vite !

La proposition de loi d’Eric Ciotti pour interdire la diffusion d’images de policiers suscite un tollé – NouvelObs

Attention, cet article date de 2 ans, les informations peuvent ne plus être à jour...

https://www.nouvelobs.com/politique/20200529.OBS29490/la-proposition-de-loi-d-eric-ciotti-pour-interdire-la-diffusion-d-images-de-policiers-suscite-un-tolle.html

Et j’ai failli manquer ça dans mes news… Je croyais que c’était parfaitement légal de le faire hein ? Bah voilà, rendons-le illégal et le problème est résolu !

De pire en pire ce monde de merde.

Sensibilisation, prévention ou répression ?

Attention, cet article date de 2 ans, les informations peuvent ne plus être à jour...

Parfois je me demande si la prévention est réellement efficace…

Il suffit de voir certains contextes où les gens sont plus tenus par leur porte-monnaie que par leur bon sens.

Un exemple simple et efficace, la sécurité routière.

Demandez aux gens de respecter les distances de sécurité, les vitesses, les règles de priorité dans un but de prévenir un potentiel accident et constatez qui applique les règles.

Ajoutez maintenant une répression, une amende en gros, puis regardez qui change de comportement.

Verbalisez ceux qui ont enfreint les règles et demandez leur pourquoi ils ont été verbalisé. Les réponses seront les causes directes (excès de vitesse, dépassement par la droite, téléphone au volant, etc) mais jamais la cause indirecte qui est de mettre en danger les autres.

La prévention est censée prévenir, donner des outils pour que les gens comprennent qu’il y a un risque lié à certains comportements, un danger de 2nd rang, un danger indirect. La prévention doit forcément passer par la pédagogie pour être comprise et donc du temps pour des supports, du temps personnel pour les gens à les former, etc.

Mais force est de constater que très peu de monde comprend la pédagogie et que le seul truc qui marche ce sont les conséquences directes, l’argent.

Pourquoi une amende fonctionne ? Simplement parce que les gens n’ont pas beaucoup d’argent c’est tout et taper là où ça fait mal ça calme. Ce qui incite les gens à ne pas faire certaines choses c’est la balance entre la prise de risque et la conséquence, « est-ce que ça vaut le coup/coût de le faire tout de même ? ».

Le souci de la répression c’est sa limite. Pas de contrôle donc pas de risque. Vous voulez rentrer ivre ? Facile, suffit de passer par les routes où on risque de croiser le moins de gendarmes.

Vous voulez aller voir des gens pendant le confinement ? Facile, suffit de ne pas habiter en ville, de sortir la nuit ou de mentir sur ses attestations.

Est-ce que les gens comprennent pourquoi on les punit ? Non.

Est-ce que la répression est efficace ? Des fois, suffit de voir comment le nombre de gens sortant à la vue de tous pendant le début du confinement a diminué suite à l’augmentation de l’amende lors des contrôles surtout en Île-de-France (coucou les parcs bondés).

Est-ce que ça a réellement empêché les gens de sortir ? Pas sûr…
Je pense à des collègues qui publient des photos d’eux avec d’autres collègues ou certains de leur amis pendant le confinement (alors qu’ils n’habitent pas ensemble ni ne sont confinés ensemble), des voisins qui font des « soirées de voisinage » dehors à manger ensemble, etc.

Les enjeux de ce genre de situation sont pour la globalité, pas pour l’individuel. Si les gens ne le comprennent pas alors je vois pas ce qu’il faut faire de plus, surtout qu’en ce moment, ce n’est pas comme si les informations manquaient.

De toute manière, nous verrons si la pédagogie fait ses preuves lors de la levé du confinement puisque les gens pourront se voir de nouveau « dans une certaine mesure » vu que l’on pourra croiser plus de monde.

S’il y a un nouveau pic de malades, il faudra s’attendre à un nouveau confinement et ça voudra surtout dire que les gens ne respectent pas les consignes qui auront été mises en place, autrement dit, la distanciation sociale/physique et la prévention par l’hygiène.